AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Do I believe in it?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Serveur au café des îles

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 03/03/2015
Nombre de Messages : 135
Points : 12


MessageSujet: Do I believe in it?   Jeu 5 Mar - 16:17

Yuuki n’était pas sur l’île depuis bien longtemps, alors c’était un peu pour cette raison qu’il avait décidé de s’aventurer dans la partie sauvage de ce coin de sable. Plutôt curieux, il avait envie de savoir dans quelle organisation malsaine il avait dû mettre les pieds. Ce n’était pas un véritable choix après tout... Passer un marché pour sa survie avait sans doute été la meilleure chose à faire, sauf qu’il n’en connaissait pas tous les détails, de ce marché. Sur l’instant, le simple fait de pouvoir continuer à respirer lui avait suffi pour ensuite prendre ses jambes à son cou sans demander son reste. Être serveur était, finalement, son métier depuis un bout de temps alors cela ne le dérangeait pas de le reprendre.

Mais être serveur sur cette île au semblant paradisiaque n’était pas tout à fait la même chose que de travailler dans un restaurant dans son ancienne ville. Là, tout était différent puisqu’il savait beaucoup de choses que d’autres ignoraient. Il ne pouvait pas vraiment s’attacher à qui que ce soit, n’étant jamais sûr de quelle tête il ne verrait plus le lendemain. Et, dans toute cette histoire, que devait-il faire, lui ? Participer aux sacrifices. Rapporter des êtres humains égarés à la secte afin de servir une soi-disant Déesse Pélé. On l’avait mis au courant des principales lignes, mais qu’en était-il du reste ? Dans le fond, il souhaitait en apprendre davantage puisqu’il avait trouvé une forme de propre vengeance à l’intérieur de tout ça, mais d’un autre... Les événements glauques ne le rassuraient, lui, pas tout à fait.

Sauf qu’un peu curieux sur les bords, il s’était mis en tête de trouver des réponses à certaines de ses questions. Depuis son « recrutement » au sein de la secte, il n’avait jamais été dans le sanctuaire de la Déesse. Il n’en avait jamais ressenti le besoin jusqu’à présent. Peut-être là-bas obtiendrait-il de quoi satisfaire sa curiosité ? Bien qu’il ne soit pas tout à fait sûr de lui, le jeune homme blond se dirigeait à grandes enjambées vers ce monument qui se détachait un peu plus loin. Tout paraissait vieux, délabré et, surtout, abandonné, mais Yuuki se doutait bien que c’était loin d’être le cas. S’il n’avait pas eu vent de tout ce qui se tramait par-là, il n’aurait jamais pensé que des sacrifices humains étaient offerts sur cette maudite île...

Faisant de son mieux pour ne pas se prendre les pieds dans quelques mauvaises herbes, il finit par arriver à son lieu de destination. Un regard aux alentours, puis un à l’intérieur... Il déglutit et songea en l’espace de quelques secondes à faire le chemin inverse. Mais ce n’était pas la solution qu’il recherchait. Il bomba légèrement le torse, se fraya un passage entre les dernières ronces qui le séparaient de la pierre sur le sol du bâtiment puis pesta contre celles-ci car il s’était accroché le pantalon. Plutôt dépité, il en oublia toute sa peur et pénétra dans la bâtisse, les yeux levés vers le plafond, où ce qu’il en restait, contemplant les derniers vestiges de ce sanctuaire. Il remarqua qu’il ne ressemblait pas tellement aux temples japonais ; était-ce un synonyme ?

Tap, tap, tap, faisaient ses pas sur le bitume.

Plus il avançait et plus l’endroit s’assombrissait à cause d’un arbre majestueux qui avait poussé comme pour encadrer cet endroit. Yuuki trouvait cela à la fois superbe et angoissant. Arrivé devant l’autel, une statue sur le côté représentait une jeune femme. Il pencha son visage pour la regarder un instant : elle paraissait vraiment surnaturelle. Sa beauté était telle qu’il comprenait presque pour quelles raisons ses fanatiques s’évertuaient à lui donner des sacrifices. Obnubilé, il s’approcha encore et tendit sa main pour toucher cette représentation. Un frisson d’effroi le parcourut à ce moment et il se recula de plusieurs pas, circonspect. Quelle malédiction traînait dans ces lieux ?...

« Que dois-je faire... ? »

Ce fut un murmure entre ses lèvres, s’adressant à cette déesse sans pourtant trop y croire. Existait-elle vraiment ? Il n’avait jamais cru en Bouddha, ou en n’importe quels autres dieux, alors pourquoi devrait-il croire en cette femme ? Il passa une main dans sa chevelure avant de s’asseoir en tailleur là où il se tenait. Il toucha son pantalon déchiré, ses esprits plus vraiment très clairs. Il commençait à douter de ce qu’il venait faire ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Jeu 5 Mar - 17:23






Do I believe in it ?
With


Abe Yuuki
MPEmployé fanatique

En bref ... • Voici la première fois que ces deux-là se rencontrent, c’est d’ailleurs ce qui va porter à confusion du côté de l’adepte. Akira va lui cacher sa véritable identité, sa place au sein de la secte pour ne pas éveiller les soupçons. Que se passera-t-il lorsque Yuuki aura découvert le pot aux roses ?


" Succombe au charme "
Ce rêve ne cessait de le tourmenter, il revoyait dans sa tête les principaux passages de cette image de son esprit. Il avait vu la déesse lui apparaître dans ses songes. La mer était agitée et c’était une nuit d’orage. Il avait vu sa divinité marcher le long de la plage avant de rejoindre les falaises. Elle avait alors tendus les bras au Gourou l’accueillant dans une étreinte réconfortante, maternelle. Mais n orage avait frappé non loin d’eux les faisant basculer dans le vide. La chute paraissait interminable et ma crainte avait envahi le blond à cet instant précis. Mais il se laissa chuter avant de remarquer que la déesse n’était plus présente aux creux de ses bras. C’est en se tournant dans sa chute qu’il la vit au sommet de la falaise. Elle le regardait tomber encore et toujours plus bas sans bouger. Les rochers dans la mer se rapprochaient à vive allure laissant imaginer une mort des plus brutales. Mais l’impact n’arriva pas, avant que cela ne se produise il se réveilla en sursaut en plein milieu de sa chambre dégoulinant de sueur.

Akira se trouvait dans la bibliothèque à cet instant même. Il était assis sur un des fauteuils, l’air pensif. Il tentait de décrypter le message qu’avait pu lui faire passer la déesse à travers ce rêve peu à peu transformer en cauchemar. Il n’arrivait pas à savoir s’il avait fauté quelque part ou bien si c’était un mauvais présage. Il devait à tout prix éclaircir ce mystère une bonne fois pour toute. Car s’il y avait un danger quelconque pour sa secte et ses enfants il devait réparer la faute qui avait été causé. Sans doute par certains de ses adeptes ou bien quelqu’un de plus haut placé comme un de ses conseillers ou hommes de mains … Si ça se trouve c’était lui qui était à blâmer. Mais quelle erreur avait-il bien pus faire. Le Gourou tourna les pages de son livre sans même en lire une ligne, trop tourmenté par les images de la veille. S’il devait prêcher le pardon auprès de Pélé il le ferait. Il ne devait pas attendre une minute de plus à réfléchir à qui la faute, il devait se rendre au plus vite au sanctuaire de Pélé afin de pouvoir la questionner, mais aussi demander la signification de son rêve. Certains pourraient le traiter de fou mais c’est bien grâce à ces rêves qu’il en ait là aujourd’hui. Cela n’a rien à voir avec la folie, il s’agit d’un don servant à la divinité pour communiquer avec lui.

Akira referma son bouquin et se releva pour le ranger à l’endroit où il l’avait pris. Rien ne pouvait lui changer les idées pas même le fait de lire. Il devait à tout prix se recueillir dans son sanctuaire. Ni une, ni deux il prit sa veste aux couleurs vermeilles et l’enfila, puis s’empressa de regagner la sortie. Il vérifia au préalable de ne croiser personne ne souhaitant pas tellement être vu. Tout se sait ici et si le Gourou quitte la résidence c’est bien qu’il y a un problème grave … Ne voulant surtout pas affoler ses brebis, le blond préféra rester discret et ne croiser personne sur sa route. Le temps était stable aujourd’hui. La soirée allait bientôt laisser place à la nuit, il était hors de question de traîner une minute de plus dehors. Il devait rejoindre le temple en restant prudent durant son trajet dans la forêt tropical. Cette dernière regorgeait de créature plus ou moins dangereuse et ce n’était pas le moment de tomber sur une panthère ou autre genre de mammifère. C’est donc les mains dans les poches qu’il parcourut cet étendus de verdure afin de regagner le sanctuaire.

Il ne tarda pas à en atteindre la lisière. Il pénétra dans le cercle d’entrée ralentissant le rythme de ses pas. Il était arrivé à destination sans aucun dégât. De plus il avait su rester discret tout le long et n’avait croisé aucune âme qui vive. Le gourou se fraya un chemin à travers les branches dépassant de part et autre de l’édifice en piteux état. Cela serait de trompe-l’œil pour éloigner les curieux. Il valait mieux qu’aucune personne inappropriée ne vienne souiller ces lieux. Le blond jeta un dernier regard vers la rivière émettant quelques clapotis à son passage. Il se souvient encore du jour où ils étaient tous arrivés ici, ils avaient bus cet eau et tout de suite après tout est allé mieux pour eux. La divinité était toujours là pour leur venir en aide. Un frisson parcourus son corps lorsque un vent glaciale s’immisça sous sa chemise. Il décida de rentrer dans la bâtisse presque en ruine pour regagner la douce étreinte de ce lieu sacré. Sa main se posa sur les pierres gelées maintenant par miracle le temple la laissant courir le long des murs. Un endroit sublime autant par l’ancienneté des lieux autant que par cette présence divine. Il déambula dans les longs couloirs du temple afin de rejoindre la statue de sa déesse bien-aimé.

Seulement le gourou était bien loin de se douter qu’une personne arpentait déjà les lieux, une personne tout comme lui à la recherche de réponse. Le sanctuaire était l’endroit rêvé pour trouver des réponses à ses questions. Il approcha alors de l’individu toujours de dos qui à le voir ne l’avait pas encore remarqué. Akira s’immobilisa un peu plus loin le regardant caresser la statue de la déesse. A le voir il semblerait que ce soit un adepte. Seul eux connaissent l’entrée du temple et la signification de la déesse. Rien à craindre dans ce cas, mais pour ce qui était de rester discret aux yeux des fanatiques cela allait être un peu plus compliqué que prévus. Il était encore possible pour lui de se retirer discrètement sans être vu. Mais avant qu’il ne fasse le moindre mouvement une idée lui traversa l’esprit, cela eus pour effet de dessiné un léger sourire au coin de ses lèvres. Il avança en direction de l’adepte toujours en pleine observation de la statue.

▬ Elle est magnifique n’est-ce pas ? Demanda le blond les mains toujours dans les poches. Il attendit que le fanatique se tourne dans sa direction pour avancer un peu plus prêt et venir à sa hauteur. Tu fais également partie de la secte j’espère ? Derrière cette question si anodine se cacher tout de même un avertissement assez inquiétant. S’il n’en faisait pas partie le gourou se chargerait lui-même de lui.

Il n’avait pas perdus ses tics et habitudes de redoutable gourou. Même s’il était bienveillant avec ses adeptes ce n’était certainement pas le cas avec les autres ou les traîtres. Akira avait beaucoup d’ennemi et avait cette étrange manière d’intimider les gens par sa voix ou son regard. Toujours avec la plus grande subtilité évidement. Et si cela ne marchait pas il usait des grands moyens. Derrière sa place haut plaçait il avait tout de même quelques problème psychologique dû aux traumatismes de son passé. Pas d’inquiétude il sait contrôler ses pulsions, il ne mord pas … Enfin sauf si c’est nécessaire.


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serveur au café des îles

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 03/03/2015
Nombre de Messages : 135
Points : 12


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Dim 8 Mar - 22:10
Un regard en direction de cet inconnu qui venait de le rejoindre, puis Yuuki reporta son attention sur cette grande statue de la déesse. Oui, elle était vraiment magnifique, même malgré toutes les horreurs qu’on devait lui apporter. En vérité, le jeune homme ne connaissait pas l’histoire de cette demoiselle ; il n’en avait appris que de vagues détails, disons le plus important, pour ensuite la servir un minimum tel qu’il le fallait. Il ne saisissait pas vraiment les raisons pour lesquelles elle avait besoin de faire verser le sang de tous les êtres humains, pauvres créatures qui tombaient sur des adeptes furieux. Le blondinet se contenta donc d’acquiescer légèrement du visage tout en abandonnant un soupir entre ses lèvres.

Il finit par se reculer pour être presque à la même hauteur que son interlocuteur. Il le détailla quelques rapides secondes, se rendant compte qu’ils faisaient plus ou moins la même taille et qu’ils possédaient la même couleur de cheveux. En ce qui concernait les vêtements, cet homme à ses côtés paraissait un peu plus mature et aussi plus masculin que lui. Quoi qu’il en soit, c’était la première fois qu’il le croisait sur l’île depuis son arrivée, alors il en vint à se demander de qui est-ce qu’il s’agissait. Bien sûr, il était de la secte, sinon il ne serait jamais venu se perdre dans ce temple, mais quoi de plus ? Un simple adepte comme lui ? Possédait-il un rang plus élevé que le sien ? Yuuki fronça les sourcils avant de hausser les épaules puis d’étirer ses bras au-dessus de sa tête pour faire craquer les vertèbres de sa colonne vertébrale.

« Oui, lui répondit-il, je fais partie de la secte. Je ne suis pas là depuis longtemps, alors c’est sûrement pour ça que nous ne nous sommes encore jamais rencontrés. De plus, c’est la première fois que je mets les pieds dans ce sanctuaire... Il n’est pas simple de le trouver. »

Il lui adressa un fin sourire puis se mit à errer dans cette grande pièce, caressant parfois du bout des doigts les différents pans du mur, les colonnes d’argile ou encore les fleurs qui s’enroulaient tout autour de ces dernières. À cet instant, Yuuki aurait aimé plus que tout savoir dessiner pour retranscrire au mieux sur un papier toute la beauté ironique de ce lieu sacré. A la place de ce don, lui savait chanter, et ce depuis bien des années, mais aucun mot ne lui venait à l’esprit dans l’immédiat. Ses esprits étaient plutôt embrouillés et la présence de cet inconnu lui causait des frissons dans le dos puisque malgré sa petite taille, il semblait bien sérieux.

Abandonnant sa découverte de l’endroit, Yuuki revint auprès de son vis-à-vis. Devait-il faire le premier pas pour se présenter ou bien fallait-il attendre celui de l’autre ? Néanmoins, comme ce dernier ne paraissait pas tout à fait prêt pour s’engager dans cette voie, il décida d’entamer le sujet.

« Je suis Abe Yuuki. Je ne suis pas sur l’île depuis très longtemps, mais je suis déjà embauché en tant que serveur au Café des Îles. Enchanté de te rencontrer... ? »

Bien sûr, il souhaitait connaître le prénom de son interlocuteur maintenant que lui venait de décliner son identité. Malgré son air hautain, il était un jeune homme qui n’oubliait pas ses principes et les bonnes manières – du moins, quand cela l’arrangeait. Là, vu qu’il ne se sentait pas en grande sécurité, il préférait jouer la carte de la précaution pour ne pas s’aventurer dans des problèmes qu’il n’avait pas envie d’avoir. Il possédait déjà suffisamment d’ennuis pour ne pas s’en apporter davantage.

Maintenant que cela était fait, Yuuki revint à penser à toutes ses questions qui le tiraillait et ce pour quoi il était venu se perdre en ce lieu. Est-ce que l’autre blond serait en mesure de lui répondre ? Il se doutait qu’il aurait au moins des réponses pour ses interrogations les plus « accessibles », qui ne rentraient pas trop dans les détails de toute cette histoire.

« Au fait, mh... Tu pourrais peut-être m’aider pour éclaircir une ou deux petites choses au sujet de la déesse Pélé ? Pourquoi ces sacrifices humains ? Que lui apportent-ils ? Si tant et si bien qu’elle-même existe vraiment... »

Cette dernière phrase avait été à demi baragouinée puisqu’il avait failli ne pas se rappeler d’où il se tenait. Il se retrouverait dans de beaux draps si jamais le sort se retournait contre lui... Il avait déjà pactisé avec le diable pour sa propre survie, alors gâcher toutes ses chances d’un jour s’échapper de cet endroit serait bien idiot de sa part. Parce que oui, en dépit des apparences qu’il laissait voir chaque jour, Yuuki souhaitait plus que tout déguerpir au plus vite de cette île maudite. Même s’il prenait de plus en plus de plaisir à se jouer de ses victimes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Lun 9 Mar - 21:08






Do I believe in it ?
With


Abe Yuuki
MPEmployé fanatique

En bref ... • Voici la première fois que ces deux-là se rencontrent, c’est d’ailleurs ce qui va porter à confusion du côté de l’adepte. Akira va lui cacher sa véritable identité, sa place au sein de la secte pour ne pas éveiller les soupçons. Que se passera-t-il lorsque Yuuki aura découvert le pot aux roses ?


" Succombe au charme "
Le jeune homme ne tarda pas à capter le regard d’Akira qui n’avait pas cessé de le regarder depuis le début. Il semblerait que le jeune ait été surpris mais il n’avait pas l’air très réactif aux effets de surprises. Tant mieux d’un côté ça évite les crises cardiaques. Cela crispait tout de même le Gourou d’être si petit … Il était à la tête de la secte et il était là avec son petit mètre 60 … Et encore … Le blond avait toujours eus honte de sa taille, les gens aurait du mal à imaginer le gourou si petit. Mais derrière l’autel des sacrifices on y voyait que du feu … C’est alors que son hôte ouvrit la bouche pour lui répondre. Le fait qu’il soit un adepte le rassurait grandement sinon il aurait dû user de moyen peu plaisant pour lui faire oublier tout ça … Il poursuivit en disant qu’étant nouveau il était normal qu’il ne se soit encore jamais croisé. Cette phrase décrocha un sourire en coin au blond. C’était sans doute le seul adepte à le rencontrer en dehors de sa chambre à coucher. Les seules personnes qui le voyaient étaient ses hommes de mains et conseillers. Pour tout le reste de la secte ce n’était qu’un fantôme. Ou alors ils le voyaient lors des grandes cérémonies ou bien en seul à seule une nuit parce que le blond l’avait décidé. Mais s’il savait comme c’est rare voire impossible de le croiser dans ces conditions. Mais le gourou se tu le laissant terminer.

C’est sûr que le sanctuaire est difficile d’accès c’est bien le but ! Etant donné que personne à part la secte n’est autorisé à rentrer. Il fallait bien mettre le maximum d’obstacle. Même si la nature à bien aidé à tout ça, Akira avait demandé au directeur en échange de leurs services de bien les cacher, tout jusqu’à leur sanctuaire et leur cimetière. Mais même après le discours de l’autre jeune homme, le plus âgé ne dit rien. Il resta silencieux et fixa son adepte faire la visite des lieux. En attendant les yeux clairs du gourou se posèrent dans ceux de la statue avant de faire un signe discret de la tête en fermant les yeux saluant sa mère de la nuit, sa tendre déesse qu’il sert avec le plus grand des dévouements. Sa vie ne serait rien sans elle, il serait déjà mort suicidé par son passé mais c’est elle qui lui a redonné espoir et la chaleur d’une mère qu’il n’a jamais eus … Une fois que le petit visiteur se tourna à nouveau en direction du gourou se dernier le regarda à nouveau l’air de rien. Akira hocha la tête à la présentation de ce Yuuki toujours avec la plus grande classe les mains derrière le dos.

▬ Enchanté Yuuki. Alors comme ça tu fais partie des adeptes infiltrés ? Très bien. Akira fit une pause et s’approcha de la statue de la déesse pour la détailler du regard avant de mettre une main à l’emplacement du cœur sur la statue de pierre. Il ferma les yeux un petit moment ayant besoin de ce contact. Il baissa le bras puis en ouvrant les yeux se tournèrent vers l’autre jeune homme. Je m’appelle Akira, tu n’as pas besoin d’en savoir plus. Répondit mystérieusement ce dernier. Personne ne connaissait vraiment le nom du gourou puisque tout le monde l’appelait ainsi. Mais si le mot devait passer il découvrirait sans doute qui il est vraiment … Aucun risque. Je suis un simple adepte qui ne sert que la déesse.

Puis le fait de passer pour un simple fanatique pourrait sans doute l’aider à savoir les impressions qu’à ce nouvel agneau sur la secte et son gourou. C’est alors que le plus jeune se mit à poser des questions sur la déesse apparemment déboussolé de tous ces meurtres que les fanatiques pouvaient faire. En effet cela pouvait être un peu déstabilisant pour un nouvel arrivant. Mais Akira n’a jamais eus peur de tuer et par moment il aimait que ce soit dans le sang et la plus grande douleur. Il faut dire qu’il avait un petit souci au niveau du cerveau pour ça mais il ne le disait pas. Il le laissa terminer avant de prendre un air un peu énervé. Il ne connaissait même pas l’histoire de la déesse ? Et surtout il doutait de son existence. Cela était vraiment la chose à ne pas dire au gourou mais vraiment pas …

▬ Tu es sérieux quand tu dis ça ? Demanda le maître de la secte d’un air froid. Il s’avança en direction de son adepte avant de s’arrêter juste en face de lui son visage à quelques centimètres de celui de son invité. J’espère que c’est une plaisanterie ? Si tu ne crois pas en elle je peux t’assurer qu’après avoir souffert d’une malédiction tu changeras vite d’avis … Dit-il d’une voix menaçante.

Il resta un moment à regarder le jeune homme dans les yeux et ce dernier avait l’air d’avoir remarqué la faute qu’il avait faites en disant une chose pareil … Le blond soupira avant de se reculer et de s’approcher de la statue de Pélé. Il posa les deux mains sur le ventre de la statue en la regardant dans les yeux devant pour ça lever la tête. Une tonne de paroles adressées à la déesse passait dans son esprit pour lui faire toutes les excuses et promit de réparer l’erreur de ce fanatique au plus vite. Une fois sa prière terminé il inclina la tête puis alla s’asseoir sur un bloc de pierre non loin de là. Son devoir en tant que gourou était de rattraper les erreurs de ses petites brebis.

▬ Assis toi en face de moi, ça va être long. Dit-il en attendant que son vis-à-vis s’installe. Même sous sa couverture il ne pouvait pas s’empêcher de réagir comme le gourou … Il avait tellement l’habitude de ce rôle qu’il était trop tard pour faire marche arrière maintenant. C’est à cause de la colère et la jalousie des hommes que la déesse a péris … C’est elle qui maintenait l’équilibre de la terre avant d’être enfouis sous la mère. Mais de là où elle est, elle nous observe et aide ses enfants à trouver leur chemins. Expliqua Akira à Yuuki qui devait sans doute le prendre pour un malade. Mais le blond était très sérieux quand il disait ça ! Si nous faisons des sacrifices au nom de la déesse c’est pour qu’elle puisse revenir parmi nous et pour à jamais éliminer la violence. En tuant ces gens qui font le mal autour d’eux la terre retrouvera la paix. Tu comprends ?

Même si ses paroles pouvaient être dur à gober, pour Akira c’était la seule vérité qui pouvait exister. Il avait tellement la haine envers l’espèce humaine depuis sa naissance. La déesse lui a ouvert les yeux. Les personnes portant la violence ou la colère en eux doivent périr. Et jusqu’à maintenant tous les gens qui l’avait enfermé dans cette cellule d’isolement ayant fait preuve de la plus grande violence envers lui, ces gens sans cœur, il s’est charger de les retrouver et de les tuer pour sa belle déesse avant d’arriver ici. Il ne devait plus jamais y avoir ce genre de personne sur terre et si pour ça il fallait les tuer ce ne serait pas un plus grand problème. La déesse était là pour les guider après tout et il lui faisait confiance les yeux fermés.


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serveur au café des îles

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 03/03/2015
Nombre de Messages : 135
Points : 12


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Jeu 12 Mar - 16:15
Akira, apparemment un autre des nombreux adeptes de cette secte. Il ne vivait que pour servir la déesse Pélé ? Ces propos sonnaient comme tel et Yuuki ne put s’empêcher de songer que cet homme devait avoir un problème lui aussi. Un problème d’autre cérébral puisque toute cette histoire n’était qu’un périple dans lequel lui ne s’était pas aventuré par gaieté de cœur. Maintenant, il tentait de se trouver des raisons, mais ce n’était pas tous les jours facile. Parfois, il avait l’impression que sa personnalité se dédoublait puisqu’autant pouvait-il trouver du plaisir à apporter des offrandes humaines à la secte autant ne le supportait-il pas très bien. Ce n’était que les débuts de ses services, alors tout ça ne lui semblait pas encore vraiment naturel.

C’était pour cette raison qu’il se demandait si cette déesse existait, mais il n’aurait pas cru s’être interrogé aussi fort. En effet, son interlocuteur n’avait pas raté un seul de ses mots si bien que le plus jeune se fit plutôt remettre aussitôt à sa place. Néanmoins, il ne se dégonflerait pas pour autant. Depuis son adolescence, s’il avait quelque chose à dire, il le disait et sans passer par quatre chemins. La vérité peut blesser, mais elle peut être tout aussi bienfaitrice. Face à lui, il soutenait son regard et ne se retint pas de hausser même un sourcil à l’entente du mot « malédiction ». Un petit rire ne tarda pas à s’échapper d’entre ses lèvres.

« Les menaces ont fini de me faire peur depuis des années, alors malédiction ou pas, je m’en contrefiche. »

Mais il y avait bien quelque chose qui le gênait malgré tout. Le souci était le comportement de cet Akira. Il était bien autoritaire pour n’être qu’un simple adepte, non ? A moins qu’il soit vraiment perdu corps et âme dans cette sorte de nouvelle religion… Yuuki en possédait des doutes et n’était pas de nature à être patient pour découvrir les choses, il y aurait probablement un temps où il pourrait en apprendre davantage sur son vis-à-vis. Pour l’heure, ce dernier s’installait pour se mettre à disposition afin de répondre aux questions posées un instant plus tôt. Là encore, l’autorité du plus âgé réapparut, tirant un sourire en coin au petit blondinet.

A l’inverse d’auparavant, il obtempéra et se laissa glisser le dos le long d’une colonne en béton, juste devant son interlocuteur. Attentif à ce qui ne tarda pas à suivre, il se contenta d’acquiescer ou de murmurer de petits « hm, hm » comme signe de compréhension. Maintenant, l’histoire était bien plus claire dans son esprit, mais la contradiction naissante ne lui permettait toujours pas d’y croire à cent pour cent.

« Ce que tu racontes là… En fait, Pélé veut irradier la violence, par la violence, n’est-ce pas ? Je ne saisis pas franchement ce principe. Je souffre moi-même d’un besoin de vengeance, mais c’est plutôt malsain d’agir de cette manière. Tu ne penses pas comme moi, toi ? »

Il se remit sur ses deux jambes après avoir secoué les poussières qui s’étaient accrochées à son pantalon. La logique de cette déesse échappait au serveur. En effet, quelle justice y avait-il de tuer quelqu’un alors que c’est ce que l’on peut reprocher à l’autre ? Ce n’était pas très sensé. Mais, dans le fond, y avait-il encore une quelconque justice sur cette île isolée du reste du monde ? Qui savait ce qui se passait derrière les arbres et les hautes herbes ? Sans même s’en rendre compte, Yuuki lui-même s’était embarqué dans toute cette mascarade alors qu’il n’était venu là qu’avec l’intention de trouver un peu de repos… Ses parents méritaient sans l’ombre d’un doute de prendre sa place et de se faire offrir en pâture à tous les dégénérés qui traînaient par ici. Sauf que le problème était bel et bien là : c’était lui et non ses parents qui était prisonnier.

Les mains enfoncées dans ses poches, il revint se placer devant l’autel de la déesse. On aurait tellement pu croire que tout ceci n’était pas vrai… mais, après tout, qu’est-ce qui faisait penser que c’était bien le contraire ? Jamais Yuuki n’avait participé à de « cérémonie », à l’un de ces rituels de sacrifice. Peut-être bien que rien n’était vrai, peut-être que les personnes dites « condamnées » étaient en fait que relâchées et pouvaient rentrer chez elles avec un petit dédommagement, comme une sorte de compensation, en échange de leur silence ? Le jeune homme n’avait, pour l’instant, que des suppositions à l’esprit alors il pivota sur ses talons pour reprendre la parole, hélant Akira.

« Qu’est-ce qui me prouve que tout cela existe d’ailleurs ? Je veux juste sauver ma peau, alors j’ai marchandé avec un autre adepte, mais qu’est-ce qui me dit que je ne me suis pas fait rouler ? »

Il était au courant de sa naïveté, alors c’était pour cela qu’il était légèrement en train de s’emballer. S’il apprenait qu’il s’était fait bêtement piéger, il y avait de grandes chances pour qu’il se mette à tout détruire dans ce sanctuaire. Il avait l’impression de tourner en rond comme un lion en cage et sauver sa peau, c’était les mots justes pour décrire sa situation. En échange de livrer des touristes, on le laissait tranquille… Parviendrait-il à marchander de la sorte pour obtenir un ticket de sortie ?

Il soupira, passa une main dans sa chevelure… et tomba nez-à-nez avec Akira. Depuis quand était-il là ? Et apparemment, il n’était pas de bonne humeur. Mais Yuuki n’avait rien à cacher. Il ne faisait que dire ce qui lui trottait dans la tête alors si cela dérangeait son interlocuteur…

« Et toi alors, reprit-il, tu n’es vraiment qu’un adepte ? Tu agis bizarrement je trouve. Je ne saurais pas comment l’expliquer, mais… servir la déesse comme tu le fais, c’est… un choix de vie, j’imagine ? »

Il pinça ses lèvres en plantant son regard dans celui d’Akira. La seule chose qu’il espérait était de ne pas se prendre un coup de poing dans le visage. En dehors des mots, Yuuki n’était pas bien musclé et n’aimait pas se battre. Il savait faire tout un tas d’autres choses, sauf se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Ven 13 Mar - 13:53






Do I believe in it ?
With


Abe Yuuki
MPEmployé fanatique

En bref ... • Voici la première fois que ces deux-là se rencontrent, c’est d’ailleurs ce qui va porter à confusion du côté de l’adepte. Akira va lui cacher sa véritable identité, sa place au sein de la secte pour ne pas éveiller les soupçons. Que se passera-t-il lorsque Yuuki aura découvert le pot aux roses ?


" Succombe au charme "
Lorsque l’adepte se mit à rire, Akira le regardait d’un très mauvais œil. Le fait qu’il ne prenne pas au sérieux ses propos avait tendance à le faire bouillir. Son regard glaçant en disait long sur son état d’esprit et était là pour angoisser les personnes qu’il fixait. A en voir sa mine il avait l’air parfaitement sérieux. Le froid de la bâtisse transperçait quiconque oserait s’y aventurer. A en voir les regards insistants de la part de Yuuki, le gourou savait qu’au fond il trouvait ça louche, peut-être se doutait-il de son statut ? Peu de chance. Même si Akira avait du mal à quitter ses manières autoritaires il ne pouvait pas se faire griller si facilement. Il allait encore s’amuser un peu. En bon tortionnaire mental et physique le blond n’avait pas finis ce petit jeu qui ne faisait que commencer. Il allait s’assurer à ce que l’adepte ne se doute de rien et lorsqu’il découvrirait qui il était réellement il regretterait sans doute tout ce qu’il a pu dire. Le blond ne l’oublierait pas de sitôt ! Lorsque le Gourou lui demanda de s’installer, l’adepte n’opposa aucune résistance et obéit. Cela donnait de la fierté au blond mais il devait ne rien laisser paraitre de ses émotions. Yuuki finirait par se douter de quelque chose s’il continuait d’agir de la sorte.

Même si l’adepte n’avait pas l’air de beaucoup y croire, Akira faisait en sorte à ce que son discours soit des plus convainquant possible. Il racontait cette histoire avec une telle passion qu’on aurait pu croire qu’il y était lorsque cela s’est produit. Non il n’a jamais vu ces faits ni assister à tout ça mais il lui ait arrivé de se retrouver durant cette scène dans ses rêves. Il était toujours aux cotés de la déesse et l’avait vu sombrer au fond de l’océan se précipitant aussi dans les méandres sous-marin. Il faisait plusieurs fois ce rêve c’est pour cette raison qu’il racontait ça avec tant d’ardeur. Après son discours le Gourou laissa un silence s’installer pour laisser réagir le jeune homme en face de lui. Le silence était pesant mais Akira ne réagissait pas à ce calme plan s’en nourrissant. La statue de la déesse poster juste à côté semblait observer le moindre de leur geste et écouter les moindres paroles qu’ils disaient. Comme épié par la divinité, Akira jeta un regard dans celui de la statue avant de reposer ses yeux clairs et envoutant sur son hôte. Ce dernier décida d’ouvrir la bouche pour donner son avis et le gourou l’écouta attentivement. C’était toujours important d’écouter les avis de ses adeptes. Cela l’aidait à savoir ce qui n’allait pas.

▬ En effet. Cela peut paraitre surprenant mais la violence est la seule arme avec laquelle on peut tuer toute cette violence pour enfin faire régner la paix. Le plus simple c’est de purifier les âmes avec les sacrifices. Expliqua Akira sans jamais lâcher son apprenti du regard. Si une vengeance brûle en toi étanche ta soif en servant la déesse, en plus de t’être bénéfique pour te calmer cela apaisera également l’esprit de la divinité. Continua Akira calmement. Mais ne t’en fait pas tu finiras par t’y habituer.

Puis pour ce qui est des choses malsaines Akira en avait l’habitude, cela faisait partie de son quotidien et il se sentait à l’aise dans toutes ces choses glauques. Mais il ne l’avait encore dis à personne de peur d’effrayé ses brebis. C’est sûr que ce type n’était pas rassurant. Akira scruta la salle presque vide de ses pupilles clairs. Ses lentilles étaient si claires qu’on pouvait penser qu’elles étaient blanches. Cela était aussi une manière pour lui de mettre mal à l’aise ses interlocuteurs et effrayer ses victimes. Puis Yuuki se releva dépoussiérant ses vêtements, Akira l’observait immobile et silencieux. Il espérait qu’il commençait à s’y faire car il n’allait certainement pas sortir de la secte … Une fois entré on n’en sort jamais … C’est alors que l’adepte poursuivit dans l’optique qu’il ne savait pas quoi penser de tout ça.

Le blond suivit la conversation sans bouger mais lorsque son vis-à-vis sous entendit qu’il c’était peut-être fait avoir et donc que la possibilité qu’il parte n’était pas à épargner les sourcils du gourou se froncèrent pour laisser place à une expression rude et mécontente. On ne sort pas si facilement de la secte et dire une telle chose au gourou en personne était une grave erreur … Le maître de la secte se redressa s’avançant silencieusement vers son interlocuteur tel un prédateur s’avançant en direction de sa proie. Il se mit juste à côté de lui le laissant se tourner dans sa direction pour que leur visage soit à une proximité exagérer. Ce soudain rapprochement provoqua un sursaut chez son hôte. Les effets de surprises Akira connaissait bien et aimait en user à chaque fois qu’il en avait l’occasion. Toujours les sourcils légèrement froncé et une expression pas rassurante du tout sur le visage, il fixait sans relâche les pupilles de sa chère brebis. Un sourire vint alors se pendre au coin des lèvres du gourou. Ce sourire qui ne présageait rien de bon généralement.

▬ J’espère que tu ne comptes pas nous quitter si rapidement ? Demanda ironiquement Akira avant de commencer à marcher autour de son adepte l’encerclant ainsi de la même manière. Si c’est le cas sache que tu es mal barré … N’espère pas en ressortir vivant bien entendus … Toute personne qui entre fait le serment sur sa vie d’y rester jusqu’à ce que la mort les attrape. Conclusion il est impossible de quitter la secte …

Son sourire malsain s’élargit un peu plus avant qu’il ne se fixe et ne fasse face à son interlocuteur. Il était comme beaucoup d’autre prisonnier et prit au piège, incapable de sortir de l’ordre sans mourir … Voyant cette situation plutôt déstabilisante l’adepte se mit à demander s’il était vraiment un adepte ou bien s’il ne lui cachait pas quelque chose. Certes Akira était un type louche mais au vu de sa présence il était évident qu’il ne s’agissait pas d’un simple adepte … Il avait l’air d’en savoir bien plus qu’il ne voulait bien le dire. La question de Yuuki décrocha un regard insistant sur ce dernier de la part du gourou, ce regard hypnotisant et qui empoisonne par la même occasion. Akira se rapprocha de sa proie avant de se poster juste derrière lui.

▬ Tu doutes de moi ? Demanda Akira à l’oreille de son hôte. Il sourit un peu plus avant de se déplacer en direction de la statue et se mettre dos à cette derrière pour ainsi faire face à Yuuki. C’est plus qu’un choix de vie c’est une passion. C’est grâce à la déesse si j’ai réussis à survivre tout au long de ma vie. Elle est comme la mère que je n’ai jamais eue. Expliqua le blond sans donner trop de détail.

Il laissa courir ses doigts le long du corps de la statue de manière tout à fait obscène sans que son sourire mesquin ne se décroche de ses lèvres. Puis il s’arrêta et jeta un regard en coin à son hôte. Ce dernier n’avait pas l’air bien rassuré, il devait sans doute se demander dans quoi il venait d’atterrir … S’il savait vraiment qui il était-il prendrait peur. Mieux vaut ne pas éveiller les soupçons les rumeurs vont vite ici. Pourquoi ne pas utiliser de la subtilité pour éloigner toutes suspicions ?

▬ Que penses-tu des personnes importantes de la secte ? Je veux dire tu as déjà entendus parler de l’organisme dominant au sein de l’ordre ? Dit-moi ce que tu en penses sans mentir ? Demanda de manière fourbe le blond avant que son sourire en coin ne s’élargisse.


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serveur au café des îles

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 03/03/2015
Nombre de Messages : 135
Points : 12


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Mar 17 Mar - 17:03

« Si une vengeance brûle en toi étanche ta soif en servant la déesse. » Ces paroles résonnaient dans son esprit depuis qu’elles avaient été prononcées par le jeune homme en face de lui. C’était à double opportunité. Lui irait peut-être mieux, et cela permettrait à la déesse, dusse-t-elle exister, de renaître de ses cendres. Etrangement, cette idée, qui s’était déjà perdue dans son âme, ne faisait que se renforcer petit à petit. Néanmoins, c’était toujours cette pensée au sacrifice qui le perturbait. La violence par la violence… De toute manière, dès lors qu’elle s’insinue en quelqu’un, elle ne peut s’en détacher avec facilité. Alors s’il plongeait là-dedans, qu’en serait-il de lui ? Quant au fait « qu’il s’y ferait », de cela aussi, il en doutait.

Le blasphème. Ce fut le seul et unique mot qui lui vint pour décrire son propre comportement dans ce sanctuaire. Il ne croyait pas en toute cette mascarade malgré les explications et les paroles de son interlocuteur, et il continuait de débiter que Pélé n’était peut-être rien d’autre qu’une ruse inventée de toutes pièces par des organisateurs sur cette île. Après tout, il avait déjà vu des émissions de télé réalité où des personnes tout à fait ignorantes de tout étaient envoyées dans des lieux aussi reculés. Un contexte, une raison de survivre, des inventions bien montées et le tour était joué. Il fallait survivre pour réussir à s’enfuir ; et encore, la fuite n’était pas bien stipulée dans la règlementation. Tout cela finirait par lui causer un violent mal de crâne s’il ne cessait pas d’y songer avec autant d’ardeur.

Il tournait autour de lui, comme un lion prêt à lui sauter à la gorge à la moindre occasion et Yuuki n’en était plus vraiment rassuré. Bien sûr, il se montrait franc, savait se montrer sûr de lui pour ne pas se faire trop intimider, mais, dans le fond, il demeurait toujours cet adolescent qui avait été persécuté : il n’était pas courageux. Il s’attendait à tout moment à recevoir un coup, alors il tentait de garder la tête haute pour faire bonne figure. A l’intérieur, il ne souhaitait plus que détaler de cet endroit. Le sourire qu’affichait Akira ne l’aidant pas à se rassurer non plus, il ne s’empêcher pas de se dire que cet homme n’avait pas les esprits qui tournaient ronds et bien vite, il en eut davantage les preuves. Sale, presque ostentatoire, ses mots de se donner corps et âme à la déesse se révélaient plus vrais que jamais.

Yuuki déglutit.

Bou-boum, bou-boum, faisait le sang dans son crâne.

Dans toute cette obscénité, il y avait soi-disant de la passion. Cette forme de passion n’était pas saine, pour sûr, et Yuuki se rendit bien vite compte que ce n’était pas ce que lui avait envie de devenir. Être encore plus dérangé qu’il ne pouvait déjà l’être ? Ce n’était pas une excellente idée de s’aventurer dans ces contrées plus obscures. Pourtant, il en était obligé. Il enfonça les mains dans ses poches, les resserrant en un poing, ses ongles longs presque à en faire saigner ses paumes. Cet Akira n’était pas qu’un simple adepte, n’est-ce pas ? Les doutes grandissaient davantage lorsqu’il se demanda comment serait alors le gourou de cette secte. Taré. Il n’y avait pas d’autres mots pour le définir.

Des questions lui furent assénées, les unes à la suite des autres. Il n’avait pas fait le moindre mouvement, s’enracinant presque sur place à l’instar du lierre grimpant et de toutes les autres herbes folles qui avaient fini par pousser dans le sanctuaire abandonné. Il devait réagir, se reprendre, faire de son mieux pour ne pas se faire submerger par des émotions qu’il n’avait pas envie d’affronter pour le moment. Peu à peu, ses poings se relâchèrent et il passa une main dans ses cheveux avant de faire quelques pas, comme s’il revenait d’un long et profond sommeil.

« Oui, j’ai déjà entendu parler de ceux qui font partis de la secte, entre autre les gardiens, séminaires, et tout le reste qui sont sous les ordres du gourou. Je ne suis pas là depuis longtemps, je ne connais pas grand monde en dehors de l’adepte qui m’a fait entrer dans la secte, puis toi, alors mes avis sur eux sont plutôt… inexistants. C’est une sacrée organisation en tout cas, bien élaborée et j’imagine que ça tourne comme il se doit ; le gourou doit être un homme qui aime que tout soit à sa place sans bavure. Il ne sort jamais de son repaire, à ce qu’on dit, n’est-ce pas ? Une personne bien solitaire et effrayante quoi qu’il en soit… »

Au moins, il avait retrouvé la parole, c’était une bonne chose. Maintenant, c’était sans se douter qu’il était bel et bien en face de cette fameuse personne « solitaire et effrayante » qu’il venait de qualifier. Mais bon, gourou ou pas, c’était ce qu’il pensait et il n’en avait pas honte.

« Mais bon, dans le fond, je pense que c’est une personne comme une autre qui a simplement pris la grosse tête de tout ça. Pourquoi ne se montre-t-il pas ? J’y reviens, mais qui sait même s’il est sur cette île… Ou s’il y a vraiment un gourou d’ailleurs. »

Il haussa les épaules avant de se rapprocher de son vis-à-vis. Certes, il se sentait un peu moins fort que lui, mais son côté hautain lui permettait d’oser s’avancer de la sorte. Et puis, il venait désormais de repérer quelque chose qui lui plaisait bien. Ce bijou brillait de mille feux autour du cou de son propriétaire ; pourrait-il le lui dérober sans qu’il ne s’en rende compte ? Il acceptait le défi, un sourire fiché sur ses lèvres rouges de baume à lèvres. Il tendit l’une de ses mains en direction d’Akira pour caresser du bout de ses doigts le cou si attractif du jeune homme. Généralement, la proximité gênait les autres puisque c’était comme si on violait leur intimité. Yuuki, lui, jouait de cela pour obtenir ce qu’il désirait.

« Comme tout le monde dans cette secte, il doit servir ses propres intérêts avant ceux de cette déesse… Quels sont les tiens, intérêts ? »

Un murmure à son oreille. Il espérait que son petit jeu lui ferait avoir cet objet clinquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Dim 22 Mar - 14:47






Do I believe in it ?
With


Abe Yuuki
MPEmployé fanatique

En bref ... • Voici la première fois que ces deux-là se rencontrent, c’est d’ailleurs ce qui va porter à confusion du côté de l’adepte. Akira va lui cacher sa véritable identité, sa place au sein de la secte pour ne pas éveiller les soupçons. Que se passera-t-il lorsque Yuuki aura découvert le pot aux roses ?


" Succombe au charme "
Akira voyait dans les yeux de la pauvre brebis égarée à quel point il s’enfonçait de plus en plus … Dire de telles choses dans un lieu pareil n’était certainement pas la bienvenue et encore moins en face du gourou lui-même qui pourrait laisser éclater sa colère n’importe quand ! Le blond fixait sans cesse l’adepte comme un prédateur prêt à se jeter sur sa proie. Mais il n’en fit rien. Il se contenta d’un regard pesant et remplis de reproches pour toutes les paroles qu’il avait pu dire. On pouvait le sentir dans son air impérieux à quel point il n’avait pas l’air comme les autres membres de la secte. Le gourou ne savait pas à quel point c’était difficile de se faire passer pour un simple fanatique en bas de l’échelle. Lui qui pensait qu’ils avaient la vie facile et moins de choses à gérer peut être … Mais il était difficile d’obéir aux ordres sans broncher … Akira n’aurait jamais assumé, ou du moins il ne se serait jamais rabaissé ! Le blond avait beaucoup trop de fierté pour ça. Néanmoins il faisait le nécessaire pour que sa petite famille se sente au mieux et des plus à l’aise possible. Car en effet le gourou ne voulait que le bien des personnes de la secte. Il voulait qu’ensemble et avec l’aide de la déesse, l’ordre progresse vers un avenir meilleur …

Les quelques rayons de lumière qui passait à travers certaines cavités du plafond avait disparue laissant place à la nuit, ténébreuse et silencieuse. Cela annonçait que leurs affaires pouvaient commencer et que dans ce cas-là il allait il était temps de mettre ce nouveau poussin au trot et accomplir sa tâche. Le jeune homme en face de lui paraissait s’éveiller peu à peu retrouvant sa mobilité mise sous silence durant quelque temps. Il se mit même à parler pour répondre à son interrogation précédente. Il avait une telle hâte de savoir ce qu’il pensait de cet ordre qu’il avait lui-même fondé de ses propres mains. Même malgré les obstacles il n’a jamais abandonné et voilà où ils en sont aujourd’hui. Yuuki donna alors son avis sur cette organisation colossale qu’était la secte. A toutes ses paroles Akira hochait la tête en l’écoutant avec attention sans en perdre une miette. Il est vrai qu’il ne sortait pas souvent voir jamais. Ainsi il était difficile de savoir ce que les adeptes et autres personnes pensaient de lui … Mais il était curieux de le savoir et entendre le discours de l’autre homme le fit sourire intérieurement.

Il est vrai que ce petit venait d’arriver, il ne pouvait donc pas connaître tout le monde. Il était temps pour lui qu’il s’intègre. Il en serait obligé en sachant que sa chambre était avec celles des autres au village. Sans parler de leur réfectoire commun, ça parait banale mais on se crée des liens ainsi ! Puis tout comme l’avait si bien dis Yuuki le gourou ne sortait jamais il était ainsi très rare de le croiser. Beaucoup de personnes en parlaient mais il est vrai que pour les nouveaux arrivant le doute pouvait planer quant à son existence. Et pourtant il était bien là devant lui, droit et fière. Cela dit lorsqu’il sortait en cachette pour que personne ne le repaire c’est qu’il y avait bien une raison. Avec ses manies et sa façon de faire on ne pouvait pas le louper ! Cela dis Akira savait être discret, il avait décidé d’approcher cette brebis car son visage ne lui disait rien. Donc inversement il ne pouvait pas l’avoir rencontré par le passé c’est évident. Un silence glaça la scène durant un court instant. Akira s’éloigna de la statue se dirigeant vers un creux de la grotte où étaient posé des centaines de bougie rendant l’ambiance tamisée et quelque peu glauque il fallait l’avouer. Il prit une des bougies dans sa main la regardant avec fascination avant de la ramener à la hauteur de son ventre. Il s’avança avec cette bougie en main s’approchant de l’adepte face à lui. 

▬ C’est donc là l’image que tu as de la secte n’est-ce pas ? Demanda le Gourou en laissant un calme plat s’installer après ses paroles qui résonnèrent en échos dans le temple. A ce que je vois le supérieur t’angoisse ? Tu le trouve si peu rassurant que ça ?

Et Yuuki faisait bien ! Parfois le gourou pouvait être doux et protecteur avec ses agneaux mais par moment il pouvait être le diable incarné ! Il avait fait beaucoup de choses dans sa vie pouvant faire pâlir les plus courageux et tenaces. Mais cela il le gardait pour lui, le passé c’est le passé après tout on le laisse de côté pour pouvoir avancer. La flamme de la bougie vacillait quelque peu à chaque paroles qu’il prononçait ou dansait joyeusement au rythme de sa respiration mais sans jamais s’éteindre. Il laissa son interlocuteur reprendre la parole après ça puis reprit un air glacial en entendant ces mots. Alors comme ça certains d’entre eux doutait de son existence ? Ainsi soit-il … Cependant il serait malvenue que le gourou le sache car à la prochaine cérémonie, les adeptes se verront attribué une place V.I.P pour remplacer un sacrifice qui n’aurait pas été ramené à temps … Quel dommage de si belle créatures ainsi gâchés … Akira en sourit et se recula pour se diriger vers la statue de la déesse. Il y déposa le cierge à ses pieds avec lenteur et douceur comme s’il s’agissait d’une des merveilles du monde les plus précieuses et des plus fragiles qu’il soit. Il se tourna à nouveau vers l’adepte pour que sa voix porte jusqu’à lui.

▬ Tu as peut être raison qui sait ? Il n’existe peut-être pas … Dit-il d’un ton mystérieux. Peut-être n’y a-t-il personne pour diriger un tel ordre et que nous sommes tous livré à nous même … A mesure que le gourou parlait il descendait les marches pour se rapprocher de Yuuki. Puis peut être tu as tout faux … Peut être qu’il est ici en ce moment même … Akira arriva enfin à la hauteur de son adepte et se pencha quelque peu pour murmurer quelques mots au creux de son oreille. Tu devrais te méfier de chacune de tes paroles car partout les murs ont des yeux et des oreilles …

Un fin sourire en coin se dessina sur ses lèvres avant qu’il ne continue son chemin pour être de dos à son hôte. Il observa la lune à l’une de ses cavités creusé dans le plafond baignant son visage dans la faible lueur de la lune. C’est alors que le gourou sentit une fine caresse sur son cou et en baissant les yeux il se retrouva face à l’adepte qui se trouvait avec lui. Les mains toujours derrière le dos le gourou ne bougea pas d’un centimètre plongeant ses yeux dans ceux de Yuuki. Il se demandait à quoi il jouait mais quel qu’en soit l’issue le gourou arrivait toujours à avoir le dessus sur ses tendres brebis. Un fin sourire en coin s’esquissa sur son visage laissant voir l’amusement dans son regard. Cependant il ne fit aucun mouvement écoutant les paroles de son hôte. Ce dernier lui avait chuchoté ces quelques mots à l’oreille laissant Akira quelque peu perplexe sur la réaction du fanatique. En tant que gourou il avait l’habitude de ce genre de comportement à son égard mais là … Il se faisait passé pour un simple adepte, avait-il découvert le pot-aux-roses ? Akira se posait bien la question … Akira baissa alors les yeux vers cette main qui se glissait vers le bijou le plus précieux qu’il ait représentant son rôle au sein de la secte. Fort heureusement qu’il ne le mettait que durant les réunions avec ses conseillers et hommes de mains ou lorsqu’il sortait seul lors de balade nocturne … Akira avait bien compris son petit manège mais le laissa tout de même continuer.

▬ Mes intentions ? Répéta le blond pour laisser planer le suspense. Le gourou ne lâcha pas son fanatique du regard restant immobile jusqu’au dernier moment. Puis soudain, le blond s’empara du poignet de l’adepte qu’il trouva bien trop proche de son pendentif et plongea ses yeux dans les siens. Il ne vaut mieux pas savoir ce qu’il y a dans mon esprit au risque de me trouver complètement fou et dérangé … Avoua-t-il.

Il fit alors reculer l’adepte en avançant dans sa direction avant que ce dernier ne soit bloqué entre le mur et le gourou lui-même. Il posa les mains de chaque côté de sa tête regardant le fanatique dans les yeux. Ce regard qui vous glace le sang jusqu’aux os et vous donne des frissons désagréables comme si un malheur allait arriver d’ici peu. La petite croix doré au bout de sa chaîne pendait doucement d’avant en arrière dût au fait que le blond était légèrement pencher dans sa position fixant son hôte sans relâche. Le pauvre il ne savait pas sur qui il venait de tomber …

▬ Mes intérêts sont secret, mis à part le fait que je serve la déesse comme n’importe quel adepte le reste ne te concerne pas. Le gourou fit une pause dans sa phrase avant de reprendre. Et toi tes intérêts ? A part le fait de vouloir prendre et faire tiens tous objets de valeur ? Dit-il en fronçant les sourcils légèrement montrant qu’il n’avait pas du tout apprécié le geste de son hôte. Je ne sais pas ce qui me retiens encore de te faire torturé … Chuchota-t-il d’une voix tellement inaudible que le sens de sa phrase en était presque incompréhensible.

Le blond resta ainsi sur sa proie avant de frapper du point le mur derrière Yuuki. Il resta néanmoins silencieux avant de se reculer. Même si sa couverture pourrait rapidement être percé il s’en fichait. Il voulait que les adeptes les plus fidèle l’admirent et veuillent être protégé par lui et que les plus mal intentionnés le craignent … Il rangea tout de suite sa chaîne dans son haut afin que cette dernière ne puisse plus tenter le voleur qu’il avait en face. Très perspicace, on ne pouvait pas l’avoir aussi facilement. Peut-être son don de vision qui l’aider à y voir plus clair qui sait ? Mais étant très attentif au moindre détail, il en fallait beaucoup plus pour berner le gourou …


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serveur au café des îles

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 03/03/2015
Nombre de Messages : 135
Points : 12


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Lun 30 Mar - 21:15
Plaqué contre le mur, Yuuki avait le visage de son interlocuteur juste en face du sien, mais la seule chose qu'il était capable de regarder en cet instant était le bijou qui pendait à son cou. C'était une chaîne comme il était bien rare d'en voir d'aussi belle. A force de dérober des objets de valeurs, les yeux du jeune serveur avaient fini par reconnaître ce qui était bien d'une bonne valeur et ce qui vallait moins. Là, il avait tout de suite compris que c'était à la fois important et de valeur. Son regard suivait les mouvements de la petite croix qui se balançait d'avant en arrière ; quelle était la signification de cet objet pour son propriétaire ? Combien est-ce que Yuuki pourrait en sourtirer ? Tout le reste semblait s'être évadé de son esprit... jusqu'à ce qu'Akira le tire de ses rêveries en rangeant soigneusement son collier. Il avait tout compris.

Le blondinet déglutit avec quelques difficultés, n'osant, pour le coup, plus relever le visage. Cela ne lui arrivait que très rarement, mais dès qu'il ratait une aussi belle prise, il se vexait et se renfrognait dans son coin. Cette partie de son caractère ne se manifestait que peu étant donné qu'il sortait surtout victorieux de ces chapardages. Mais qui était finalement cette personne en face de lui ? Il n'était pas convaincu des paroles qu'il avait pu lui débiter. Un simple fanatique ? Yuuki fronça les sourcils en se décollant peu à peu du mur froid et sale dans son dos. En plus de déchirer son pantalon, il doutait désormais de la propreté de ses tous ses vêtements. Il n'avait plus qu'une envie : déguerpir d'ici. Sauf qu'il y avait comme quelque chose qui le retenait. Son interlocuteur ? Pas lui à proprement parler, disons plutôt, ses mystères.

Reprenant le contrôle de lui-même, il finit par revenir graviter près d'Akira.

« Si tes intérêts sont secrets, pourquoi devrais-je te faire part des miens ? Je ne suis pas le genre de personne à parler de moi quand on ne me rend pas la pareille. »

Un sourire s'étira sur ses lèvres bien qu'il avait toutefois l'impression de commettre un affront envers son vis-à-vis. Ce garçon faisait la même taille que lui, mais il possédait une aura bien différente de la sienne. Avant que Yuuki soit aussi imposant que lui, il faudrait en faire beaucoup. Il se demandait alors quels avaient pu être les événements du passé de ce soi-disant fanatique pour qu'il devienne ainsi. Lui manquait-il quelque chose dans sa vie pour qu'il soit si dévoué à une statuette ? La religion, dans son sens large, n'ayant jamais passionné le serveur, la comprendre demeurait tout aussi compliqué. Lui favorisait les choses bien concrètes, qu'il pouvait toucher. Peut-être alors que s'il était spectateur de l'un des sacrifices son opinion là-dessus changerait ?...

« Quant au fait de te trouver complètement dérangé, sache que c'est déjà fait. J'en suis navré si tes intentions ne se trouvaient pas là. Idôlatrer une chose si peu concrète... souffla-t-il en secouant la tête d'un air désespéré, imagine que si dans les écrits il y avait un paragraphe comme quoi il faut se trancher un bras pour faire renaître la déesse, tu le ferais, toi ? Comme un mouton. »

Il partait loin, sans doute un peu trop, mais cela lui était bien égal sur l'instant. Il voulait à tout prix revoir le collier brillant qui scintillait toujours dans ses pupilles. L'obsession, ça, en revanche, c'était une chose qu'il pouvait plus ou moins comprendre. Lui l'était, obsédé, quand il s'agissait d'objets de valeur. Il était prêt à de nombreuses choses pour obtenir ce qu'il désirait du plus profond de son âme, mais il savait tout aussi bien se réguler... une fois qu'il avait vu les conséquences déplorables qui pouvaient lui arriver s'il ne se stoppait pas. Avec Yuuki, il fallait toujours, voire presque avec obligation, lui montrer le pire des choses pour qu'il en prenne conscience. Aussi triste cet exemple puisse-t-il l'être, il suffisait de prendre celui du décès de son grand-frère. Lui s'en voudrait jusqu'à la fin de ses jours, ni plus, ni moins.

Mais revenir là-dessus maintenant n'était pas une bonne idée. Il ne parlerait pas de cela à son interlocuteur et, de toute manière, il n'avait aucune utilité de le savoir. Quoique dans le fond, le petit blondinet pourrait se plaindre d'être atterri sur cette île maudite à "cause" de cela. Il finit par pivoter sur ses talons pour regarder d'un oeil perçant Akira. Tenter de le percer à jour... était une mission qu'il se donnait, bien qu'il n'état pas sûr du résultat de tout ça. Ce n'était pas possible qu'il soit un simple fanatique. Il lui avait demandé ce qu'il pensait de l'ordre de la secte, dans quel but un fanatique agirait-il de la sorte ? Non, il y avait forcément anguille sous roche. Son rang était sans doute plus élevé, mais élevé à quel point ?

« Mais tu n'es pas un mouton, toi, hm ? reprit-il en autorisant l'une de ses mains, néanmoins hésitante, à venir tapoter sur le torse de l'autre blond. Tu n'es pas un mouton pour la simple et bonne raison que tu n'es pas non plus un simple fanatique. Je ne crois pas me tromper si je dis que tu es une personne un peu plus importante pour la secte. »

Sa main se tenait toujours au même endroit tandis qu'il s'approchait un peu plus de lui, le repoussant légèrement comme s'il voulait l'intimider. Comme ça, Yuuki paraissait sûr de lui, mais à l'intérieur tout le contraire était en train de se dérouler. Il jouait un peu avec le feu, mais cette sensation d'adrénaline lui plaisait. Dans le fond, le tuerait-on ? Il ne le pensait pas étant donné qu'il avait passé un pacte pour sa survie. Il aimait se dire qu'il était quelqu'un d'important, au moins un minimum, pour faire tourner cet ordre. Cela signifiait-il donc qu'il avait accepté l'idée d'en faire partie ?... Non, ce n'était pas le cas - pas encore.

Tandis qu'un sourire se traçait sur ses lèvres, il plongea sa main dans l'encolure du haut de son vis-à-vis pour ramener la chaîne à sa vue. Ses doigts tremblaient sous le coup de l'excitation et de la peur de la réaction du garçon quand il l'effleura.

« ça... C'est un très bel objet, mais je suis certain qu'il n'est pas pour les menteurs. »

D'un petit coup sec, il tira dessus de sorte à l'arracher. Entre ses mains, les deux garçons échangèrent un regard surpris, ne croyant pas tout à fait ce qui venait de se passer, mais très vite Yuuki comprit que ses jambes devaient servir. Aussitôt tout reconnecté dans son esprit, il détala, à l'allure la plus rapide qu'il lui était permise, entre les fourrés et herbes hautes. Il avait réussi à avoir ce qu'il désirait, mais il n'en connaissait pas encore le prix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Mer 1 Avr - 19:07






Do I believe in it ?
With


Abe Yuuki
MPEmployé fanatique

En bref ... • Voici la première fois que ces deux-là se rencontrent, c’est d’ailleurs ce qui va porter à confusion du côté de l’adepte. Akira va lui cacher sa véritable identité, sa place au sein de la secte pour ne pas éveiller les soupçons. Que se passera-t-il lorsque Yuuki aura découvert le pot aux roses ?


" Succombe au charme "
La petite brebis s’amusait avec lui sans même savoir dans quelle situation il mettait les pieds … S’il savait qui il avait en face et ce dont il était capable … Il en aurait peur … Tout ce qu’il a pu faire subir aux personnes qui sortaient des rangs ferait frémir le plus grand de tous les gardiens … C’est pour dire à quel point le gourou était déranger et il ne se privait pas de le montrer ainsi que sa supériorité. Yuuki confia au blond qu’il ne dirait rien sur ses intentions car Akira en faisait de même restant totalement mystérieux sur ses agissements. Le gourou le dévisagea avec précision notant ce sourire sur ses lèvres. Il allait moins faire le fier en sachant qui il avait en face. Beaucoup moins … Néanmoins lorsque le châtain lui confia qu’il le trouvait déjà déranger lui fit retrouver un sourire ne s’efforçant plus de cacher cette folie qui l’animait. Il laissa l’adepte débiter ses paroles et garda une pose relaxe et supérieur malgré sa couverture qu’il ne serait pas sûr de garder jusqu’à la fin.

L’adepte en face de lui poursuivit son discours et le gourou resta immobile l’écoutant avec attention. En effet les livres de la déesse en disaient long sur ses agissements et il ne vivait que pour elle. Chez certains cela pourrait paraître ridicule mais lorsqu’on a vécus la misère et l’enfer durant toute une jeunesse on se raccroche à la dernière chose qu’il nous reste et pour le gourou il s’agissait de la déesse. Et même s’il ne s’agissait que de rêves elle l’avait accueilli entre ses bras durant les moments les plus sombres de sa vie. Le blond le laissa terminer sa phrase avant de rire de manière ironique en gardant néanmoins son calme. Un rire glaçant qui en disait long sur ses émotions en ce moment même. De la colère peut être même de la haine contre ce fanatique qui reniait la secte qui l’avait accueilli comme sa famille. Quel égoïsme … S’il savait qu’il disait ça au chef de cette famille il en pâlirait sans doute. Une fois le silence revenu le blond soupira avant de lancer un regard menaçant à l’homme en face de lui. 

▬ Si tu apprenais à lire ces écrits tu verrais à quel point tu te trompes. Commença le gourou. Mais en effet le dernier commandement que j’ai accompli suite à la lecture de ses écrits je l’ai fait. Cela consistait à découpé membre par membre le dernier fanatique qui ne respecte pas ses engagements envers la secte ou qui crache sur la religion de la famille qui l’a accueillis. Dit-il d’un ton menaçant en fixant le châtain en face de lui.

Le fanatique poursuivit et Akira le laissa faire histoire de voir s’il s’enfonçait encore un peu et lui réservé un sort à la hauteur de ses actes et de ses paroles. Oh non il n’allait pas maintenir sa couverture de gentil fanatique sous les ordres de la secte, il comptait bien vite révéler sa véritable identité si le petit nouveau allait un peu trop loin dans ses paroles. Les adeptes entre eux n’ont aucun droit de lever la main sur l’autre, ils doivent se respecter autant physiquement que moralement et c’est déjà un principe qu’avait salis Yuuki avec tous ces propos. En partant du fait qu’Akira était un simple adepte bien entendus mais cela était bien loin d’être le cas et justement. Si les fanatiques entre eux n’avaient pas le droit de se blesser le gourou avait tout droit sur ses brebis et il avait tout pouvoir de décision sur leur sort. Et en plus il ne ménageait pas ses sentences … Yuuki poursuivit et la suite de ses paroles montrait bien qu’il doutait du rang du blond. Cela allait commencer à devenir drôle enfin … Un sourire en coin s’immisça sur les lèvres pulpeuses du blond mais qui demeura silencieux à ses interrogations le jaugeant du regard. Son interlocuteur se mit à le repousser légèrement dans le but de l’intimider mais le gourou resta de glace face à ses menaces gardant un visage froid et stoïque.

▬ Saches Yuuki, qui a des choses bien pires que la mort … Le menaça le plus grand sans jamais lâcher son regard laissant cette aura supérieur qui le représentait si bien ressortir enfin. C’est alors qu’il sentit un effleurement sur le haut de son torse et à cette sensation le blond baissa les yeux en direction de sa chaîne argenté qui se trouvait désormais entre les mains de l’adepte. Akira ne put lui lancer qu’un regard menaçant ne voulant pas intervenir tout de suite. S’il faisait cette erreur les conséquences en serait que plus désastreuse. C’est ce que souhaitait Akira qui n’avait plus torturé quelqu’un depuis longtemps et qui rêvait de recommencer. Le geste est plus fort que les pensées mais si tu te sens capable d’affronter le danger … le prévint Akira en laissant sa phrase en suspens pour ne pas lui donner plus de détail sur ce qui l’attend.

Yuuki poursuivis sa phrase avant d’arracher la chaîne du blond qui eut un léger mouvement sous la violence de ce geste. Au début il fut étonné que le fanatique ait osé faire une chose pareille puis un froncement de sourcils féroce montra à sa future victime qu’il avait tout intérêt à ne pas rester là s’il tenait à la vie. C’est d’ailleurs la réaction de panique qu’eus le voleur en détalant comme un lapin en dehors du sanctuaire. Le gourou eus un sourire joueur connaissant la jungle comme sa poche depuis le temps. Puis ce n’est pas un petit nouveau qui allait lui poser problème … Il aurait toujours moyen de le retrouver et de lui faire regretter fortement son geste. Akira avança vers la sortie du sanctuaire avant de rire légèrement.

▬ Alors on veut jouer à cache-cache Yuuki ? Demanda le blond sans même savoir si l’autre l’entendait et à dire vrai il s’en fichait totalement. Alors amusons-nous un peu. Ajouta le gourou avant de commencer sa course également.

Le blond courut au milieu de la végétation apercevant l’ombre du voleur au loin. Il ne pouvait pas s’échapper de cette île de toute manière et avant qu’il ne trouve la sortie de la jungle il allait en avoir pour un moment … Akira se glissa derrière les arbres afin de faire preuve de plus de discrétion et continua à courser le fanatique. Il le laissa tourner en rond un petit moment parmi les plantes puis rejoignit directement la lisière du cimetière abandonner se doutant qu’il allait passer par là. Il entendit les craquements des feuilles sur le sol ce qui annonçait l’arrivée du voleur. Lorsqu’il l’aperçut il resta immobile lui laissant le temps de bien le voir ainsi positionner les mains dans les poches. Il connaissait tous les raccourcis de cet endroit et si on ne savait pas de qui il s’agissait on pourrait pensait qu’il était aidé d’une puissance divine. Aucune chance pour l’adepte de s’enfuir. Il avait voulus jouer avec lui c’était peine perdus.  

▬ Fait preuve de plus de discrétions au moins, j’entends ton cœur battre d’ici ... Dit-il avec amusement tel un prédateur effrayant sa proie en sortant de nulle part. Comme il s’en doutait le châtain fit demi-tour pour tenter de trouver un endroit où se cacher sans doute. Tu vas te fatiguer pour rien mon petit … annonça Akira pour lui-même avant de reprendre sa course. Il emprunta la même direction que l’adepte en prenant un chemin différent afin de le devancer dans sa course.

Cette petite poursuite dura une bonne vingtaine de minutes, mais Akira voulait faire durer ce moment et le rendre éternelle aux yeux de l’adepte. Pour bien faire augmenter sa pression artérielle à son maximum, faire courir son sang dans ses veines et laisser le stresse l’envahir de plus en plus. Enfin il finit par repérer sa proie toujours en pleine course décrochant un sourire amusé sur ses lèvres. Il accéléra le pas avant de surgir d’un buisson tropical et se pousser le voleur en sens inverse de sa course afin de le faire tomber. Il le fixa ainsi de haut avant de fondre sur lui attrapant son cou en position accroupit à côté de lui. Le blond était tout de même essoufflé de cette course et haletait difficilement tout comme le voleur en face de lui. Un regard agressif remplaça cet air joueur et le blond serra avec violence le col de l’adepte. Il prit soin de retirer le collier en forme de croix de ses mains le tenant toujours fermement. Oh non il n’allait pas le lâcher ce serait trop simple …

▬ Bien tenté mais tu as perdu la partie … Ajouta le blond légèrement essoufflé. Ce dernier vint s’asseoir sur le bassin de sa proie afin de l’immobiliser et laissa pendre la croix en fer qui se balançait à côté de son visage. Ça, c’est le symbole de ma puissance, tu l’auras deviné un simple adepte n’est pas en droit de porter ça … Dit-il avec un sourire amusé. Tu doutais de l’existence du gourou n’est-ce pas ? Demanda-t-il en sortant un briquet de sa poche. Il l’enclencha laissant la flamme en jaillir. Eh bien je peux te dire que tu l’as bien mis en colère … Tu sais le sort que je réserve aux voleurs ? Dit-il en attrapant l’encolure de la chemise de l’adepte pour l’abaisser violemment laissant à découvert une partie de son torse. Tu le voulais vraiment ce collier n’est-ce pas ? Demanda-t-il avant de mettre la flamme sur le dessous de la croix en fer afin de faire rougir le fer. Un sourire quelque peu déranger accrocha les lèvres du gourou avant qu’il ne fixe son fanatique. Je vais te laisser un petit souvenir de ce bijoux dans ce cas …

Le blond jeta le briquet sur le côté et rabaissa un peu plus le haut du plus jeune et apposa le plat de la croix rougit par la flamme sur sa peau. Le gourou s’enivra de la douleur de l’adepte en face de lui puis retira le bijou admirant la marque rouge en forme de croix. Il rangea la chaîne dans sa poche une fois que celle-ci eus refroidit avant de lancer un regard satisfait en direction de cette brûlure qu’il venait d’infliger à son adepte au centre même de son torse. Il lui attrapa rapidement les cheveux relevant son visage tout en rapprochant le sien admirant de plus près la douleur du châtain.

▬ Sache une chose, c’est ma secte et tout ce qui est à l’intérieur m’appartiens … Commença le blond avant de continuer sa phrase à l’oreille de son interlocuteur. Tu as passé ce pacte cela veut dire que tu m’appartiens également, ne t’avise plus jamais de t’opposer à moi ou ma puissance. La marque que je t’ai laissée fera un bel avertissement si l’envie te vient de recommencer … C’est rien comparé à ce que d’autres ont vécus avant toi, alors soit un sage petit agneau et ne t’avise pas de sortir des rangs … Après cette phrase le blond lâcha les mèches de son interlocuteur avant de se redresser pour le regarder de haut un sourire au coin des lèvres. Il poussa le briquet au sol avec son pied afin qu’il ne vienne légèrement taper contre le bras de Yuuki. Mais je ne suis pas rancunier, si tu voulais quelque chose qui m’appartiens je t’en fais cadeau. Se moqua-t-il avant de se reculer d'au dessus de lui et ainsi le regarder de haut.


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serveur au café des îles

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 03/03/2015
Nombre de Messages : 135
Points : 12


MessageSujet: Re: Do I believe in it?   Mar 7 Avr - 19:27
Courir. Détaler comme un lapin. Prendre ses jambes à son cou comme si le diable lui-même était à ses trousses. Mais n’était-ce d’ailleurs pas le cas ? Yuuki avait apparemment touché un point sensible chez son interlocuteur et il semblait même qu’il ait vu juste au sujet de sa fonction. Il était bien impossible qu’il ne soit qu’un simple fanatique étant donné ses propos et tous ses gestes envers la statue de la déesse. Envers une simple statue... Il n’osait même pas imaginer ce que cela pourrait être s’il s’agissait de la déesse elle-même. Néanmoins, cela n’était-il pas de la profanation ? Quoi qu’il en soit, il n’était peut-être pas le bon moment pour se préoccuper de cela.

Malgré sa petite taille et son souffle court, le serveur du café des îles ne se laissait pas le moindre répit. Il cavalait comme il ne l’avait encore jamais fait et la peur lui donnait des ailes. Parfois, il se hasardait à regarder en arrière, mais jamais bien longtemps. Ses pieds s’empêtraient dans des ronces, des branches de tout genre, son pantalon était maintenant bon à jeter et il était sale de la tête aux pieds. Il espérait déjà que son poursuivant n’était plus à vouloir l’attraper. Avait-il renoncé à sa chaîne en or ? Qu’était cette petite croix, au juste ? Mais peu importait la signification, sa valeur était bien plus importante aux yeux du vagabond.

Tout craquait dans cette forêt. Plus il courait et plus il avait l’impression de s’y enfoncer. Où devait-il se diriger pour la quitter ? Tout se ressemblait. Yuuki détestait d’ores et déjà cet endroit et il se jurait de ne plus jamais y revenir s’il avait l’occasion de s’en échapper vivant. Il haletait, son cœur battait à vive allure dans sa poitrine si bien qu’il eut peur qu’il s’en évade. Le sang cognait avec tout autant de violence dans ses tempes, mais il n’allait pas abandonner à ce stade, ce serait bien trop idiot. Depuis combien de temps allait-il dans tous les sens ? Était-ce une éternité ?

Et puis, sans crier gare, son attaquant finit par lui tomber dessus. Un cri de stupeur s’échappa des lèvres du jeune homme blond quand il fut nez-à-nez avec lui et un autre cri, de douleur, lorsqu’il fut rejeté. Sa tête manqua de peu de cogner contre un tronc d’arbre mort étendu près de lui et cette proximité lui coupa la respiration d’un coup. La violence des gestes d’Akira terminèrent de le réduire en un enfant apeuré qui serait prêt à n’importe quoi pour qu’on le laisse tranquille. Ses pires démons paraissaient être ressortis de son être, de nombreuses images couraient dans son esprit, lui rappelant ses jeunes années et, surtout, le décès de son grand-frère. Pourquoi tout se mélangeait-il ?

Il avait le soufflé court, bien plus que lorsqu’il courait dans la forêt. L’autre blond qui le surplombait serrait avec fermeté le col de son haut et il avait beau se débattre sous lui, cela ne servait à rien. Il lui arracha le collier qui était sien des mains et Yuuki crut lire de l’amusement sur son visage. Il ne pleurait pas, pas encore, mais rien en cette présence ne le rassurait. La croix pendait au-dessus de ses yeux tandis qu’Akira s’amusait de lui. Est-ce qu’il doutait de l’existence du gourou ? Désormais, il avait bien compris la leçon : le gourou existait et il était juste devant ses yeux. Au moins, ses doutes avaient été fondés, mais il avait été bien trop loin pour qu’aucun mauvais sort ne lui soit réservé. Méritait-il ce qu’il allait subir ?

« N-non... S’il-te-plaît ! » balbutia-t-il entre deux hoquets.

Ces derniers venaient d’apparaître puisque de grosses larmes glissaient désormais de ses pupilles. Il ne s’en rendait pas compte et regrettait presque d’avoir voulu jouer aussi loin avec son interlocuteur. La lueur de la flamme se reflétait dans ses yeux terrorisés et il avait beau secouer le visage pour demander à Akira de ne pas faire ce qu’il soupçonnait, cela ne servait à rien. Non, il ne savait pas ce qu’il réservait aux voleurs. Oui, il avait voulu ce bijou plus que tout. Mais non, non... Non ! Il ne voulait pas de souvenir de cette croix.

Ses jambes battaient l’air tandis que l’une de ses mains parvint à se défaire et à venir saisir le poignet de son attaquant. Il le griffa, mais cela ne changea rien à la douleur qui lui déchira la poitrine. Le fer brûlant appliqué sur son torse lui offrait une marque rouge, cloquée, à vif. Son hurlement avait sans doute réveillé plusieurs animaux de la forêt, mais comment aurait-il pu se retenir ? Il le détestait. Il détestait cet homme et ce qu’il venait de lui faire subir. De quel droit avait-il pu se permettre d’agir de la sorte ? À cause de son maudit statut de « maître de la secte » ? Qu’était-ce aux yeux du gouvernement ? Il n’était qu’une stupide marionnette supplémentaire au sein de la société.

« Tu es complètement taré ! »

Cette insulte sortit de son gosier comme un véritable soulagement. Il avait envie de lui crier à la figure qu’il n’avait pas passé ce pacte par envie, mais bien plus par nécessité, sauf qu’il s’y abstint, n’étant pas non plus lui-même fou au point de jouer avec sa vie.
Il se redressa, avec difficulté, épousseta rapidement ses vêtements pour ensuite couvrir son torse du mieux qu’il le put de ce qu’il restait de sa chemise. Ses mains tremblaient, ses jambes flageolaient, il avait envie de faire face à ce gourou, à cette personne qui se croyait supérieure alors qu’elle n’était rien, mais une boule dans son ventre le retenait d’agir de la sorte. La peur dans son corps n’était toujours pas effacée. Néanmoins, il donna un petit coup de pied dans le briquet.

« Je ne veux rien qui puisse t’appartenir ! Qu’est-ce que tu crois que tu es ? Pauvre créature solitaire ! »

Et, de nouveau, il s’enfuit, mais cette fois-ci pour retrouver son chemin jusqu’à la plage. Il se demandait par quel moyen il parvenait encore à courir... Ne dit-on pas que l’adrénaline peut faire faire de grandes choses ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Do I believe in it?   
Revenir en haut Aller en bas
 

Do I believe in it?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île du diable :: Hors RP :: Archives :: RP terminés-