AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La confiance s'apprend et se gagne [Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gardien

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 01/01/2015
Nombre de Messages : 258
Points : 4


MessageSujet: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Ven 20 Fév - 15:43



La confiance s'apprend et se gagne

Avec Ueda Akira


Ryoshiki faisait sa ronde comme à son habitude lorsqu'il n'avait aucune mission. Le brun regardait l'horizon avec un air froid. Hier encore il venait d'effectuer une de ces missions dangereuses de dernière minute. En général il est considéré comme un pion sur l'échiquier, mais lorsque la secte est menacée c'est les gardiens qui interviennent. Des fanatiques débutants qui se risquent durant leurs missions au lieu de résidence de la secte qui serait à découvert. Les gardiens protègent le secret ainsi que les acteurs. Et justement Ryoshiki se retrouvait toujours à sauver quelque chose ou quelqu'un au dernier moment. Hier, c'était un fanatique qui devait effectuer une mission mais des indices compromettants lui avait échappé. Le brun eut au dernier moment pour mission de récupérer ces preuves coûte que coûte avant que quelqu'un ne les signale aux autorités. Bien sûr la moitié des gardiens font une mission de ce type une fois par semaine mais pas sans éveiller les soupçons.

Le tueur avait réussi à récupérer ces preuves sans faire de victime. De plus il avait eu le temps de laisser des marques que l'on pouvait interpréter d'origine animale pour expliquer le méfait. Donc oui le gardien pouvait en conclure que la réussite était totale une fois de plus. Le brun aime bien se vanter mais on peut ajouter que ce sont souvent des coups de chance lorsqu'il prend des risques, mais au moins cela fonctionne et même très bien. Ryoshiki répondrait que la chance n'a rien à voir la dedans et pourtant... Le tueur se fit interrompre dans ses pensées par un autre gardien qui avait l'air affecté.

"Ben qu'est- ce qui t'arrive mon vieux t'en fais une tête ?" Demanda Ryoshiki de sa voix grave avec un soupçon de moquerie dans la voix. Le bruit des mouettes en plein vol, des vagues s'échouant sur les rochers, et du vent marin s'engouffrant dans les arbres lui répondirent. Le tueur comprit alors que c'était grave et que l'heure n'était pas à la plaisanterie. L'autre gardien lui demanda s'il avait fait quelque chose de mal... " Bon tu vas me dire ce qui se passe oui ou non ?" Demanda Ryoshiki qui perdait peu à peu patience. Qu'avait-il à se reprocher ? Des tas de choses en réalité... Personne ici ne connaissait son passé et c'était mieux ainsi. L'autre homme lui avoua enfin qu'il était demandé à la salle de réunion. "Eh ben ce n'est pas un drame, je suis convoqué et alors c'est pas la fin du monde."

L'autre gardien mit la main devant lui pour signifier que ce n'était pas tout et lui avoua enfin que le gourou voulait le voir, ce qui était rare et pas souvent bon signe. En effet si le gourou avait de bonnes choses à dire il les dirait à tous comme d'habitude lorsqu'ils sont réunis pour un sacrifice et si la personne était seule convoquée et que ce n'était pas un des deux conseillés alors cela signifiait qu'une tête allait tomber... " Ah... Je vois... Ce n'est rien je t'assure quoi que ce soit j'en subirais les conséquences dignement. Et puis c'est pas la mer à boire ça va être fun." En fait Ryoshiki disait cela plus pour rassurer son camarade qu'autre chose, lui ressentait plus de la surprise à ce moment-là. Après tout l'homme qui l'a guidé et fait changer d'avis le demandé, il allait le revoir seul à seul pour la seconde fois seulement. Le gardien était heureux malgré le fait que c'était peut-être un mauvais présage. Ryoshiki mit sa main sur l'épaule de son camarade avant de se mettre à sa hauteur. "Bon, à tout à l'heure." Puis le jeune homme partit parmi les bois jusqu'au lieu de rendez-vous.

Lorsque le gardien passa le seuil de la délimitation de la zone de la secte, le brun se sentit chez lui et retira son bandeau et le voici à visage découvert. À son arrivée devant la salle de réunion des hommes gardaient l'entrée. "Hum je suis ici pour une convocation de la part du gourou." Les hommes n'avaient pas l'air ravis mais le laissèrent passer avec jalousie. Ryoshiki leur sourit et entra. Le brun attendit patiemment et lorsque des bruits de pas retentirent, le regard rouge sang du jeune homme se leva vers la porte. Le gourou fit alors son apparition rayonnant, et bien portant... Le tueur resta admiratif, devant lui et s'inclina par signe de grand et profond respect. Que faire d'autre ? Devant lui on ne reste pas indifférent... Il est facile de l'aimer ou le détester ou l'admirer ou le désirer peu importe personne ne peut rester neutre. Il est jeune, plutôt beau garçon, commet des actes infâmes pour le commun des mortels, extraordinaires pour ces fous fanatiques et bien entendu malgré tout cela il est un homme admirable sur bien des tableaux. Ryoshiki ne croyait certes pas en Pélé mais il croyait bel et bien en la secte et surtout en son gourou il lui devait le respect.

Plus tard peut-être le tueur aura-t-il l'envie de faire cavalier seul mais pour l'instant Akira l'avait persuadé du contraire. "Bonjour, vous m'avez fait demander ?" Demanda le jeune homme en se redressant.



Dernière édition par Kuraki Ryoshiki le Jeu 26 Fév - 13:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Ven 20 Fév - 16:16






La confiance s'apprend et se gagne
With


Kuraki Ryoshiki
MPSecte

En bref ... • Ces deux hommes se sont déjà rencontrer en face à face par le passé mais cette fois-ci c'est pour une raison assez importante. Voilà quelques années qu'ils habitent maintenant sur l'île et exerce leurs fonctions macabres sur n'importe quel sacrifice qui croiseront leur route.


" Shinjiteru "
Le temps était à l'orage aujourd'hui. Une de ces tempêtes tropicales qui se prépare et fait des ravages sur son passage. Les navires en mer risquent de couler, les marins redoutent ce genre de tempête et la végétation en prend également un sacré coup. Heureusement que la secte s'était créé un abri tout en pierre. Ses enfants ne risquaient rien, ils étaient hors de danger. De plus, la nuit n'était pas encore tombée, mais lorsque ce sera le cas, il faudra qu'ils fassent preuve de prudence en mission. Si la tempête les emportait ? S'il venait à arriver malheur à l'un de ses fanatiques, Akira ne se le pardonnerait pas, et sa déesse chérie non plus ... Il n'avait pas encore donné les directives à ses conseillers ni à ses hommes de main. Il n'avait pas eu de vision depuis un bon moment maintenant. Cela l'inquiétait ... Serait-il en train de perdre ses dons ? Ou peut-être lui fallait-il plus de boisson ? Il devait tout essayer.

Le regard vide passant par la fenêtre de sa chambre, le Gourou observait le décor tropical qui les entourait. Les éclairs ne cessaient pas annonçant que le temps n'allait pas être clément avec eux. Il repensait encore à cette nuit où ils avaient posé les pieds sur le sable pour la première fois, leur périple dans la végétation sauvage, la négociation avec le directeur de l'île et ce village entier qu'ils avaient construit de leur propre main. Cela paraissait bien lointain maintenant, mais Akira est fier du résultat. C'est bien grâce à tout le monde qu'ils en sont là aujourd'hui. Maintenant que la secte s'agrandit et leur pouvoir aussi, le Gourou est fier de ce qu'ils ont traversé. Et tout cela sans perdre une seule de ses brebis. En parlant de brebis, il y en avait une qui sortait du lot ... Un gars en qui il n'avait pas bien confiance au début, mais qui a su prouver sa valeur et s'est parfaitement intégrer à l'ordre. Aujourd'hui, il lui en est à jamais reconnaissant et c'est pour cette raison qu'il a demandé à le voir en personne dans la salle de réunion. A part les fondateurs, personne n'y avait accès, mais n'ayant pas d'endroit plus formel il s'est résigné à le faire venir tout de même. Il faut savoir que le Gourou ne sort que très rarement de sa résidence. Le croiser est donc une chose qui n'arrive pas souvent aux membres de l'ordre.

De même pour le fait de rencontrer un de ses membres. Si cela arrive, ce sera la dernière fois que le pauvre adepte verra le jour ... Cela voulait dire qu'une faute grave avait été commise. La plupart du temps, pour les félicitations et récompense, il le fait de manière générale et n'oublie aucun de ses enfants, il ne fait pas du cas par cas. Mais avec Ryoshiki, il se devait de le remercier pour ce qu'il avait fait, il devait le voir en personne et lui présenter des félicitations propres pour lui montrer combien il était essentiel à la secte. Bien entendus, le Gourou ne se prive pas de quelques petits plaisirs de temps à autre avec certains de ses protégés, mais il faut que ce dernier l'ais mérité ou qu'il lui ait tout simplement tapé dans l'œil. Ce genre d'occasion ne se produit qu'une fois, mais en tant que Gourou, il est normal d'avoir recours à ce genre de méthode. Cela ne fait rien de mal de faire ce genre de chose ? Puis les membres de l'ordre ne lui diraient pas non, enfin du moins pour le moment personne ne lui a opposé la moindre résistance. Mais cela ne dure qu'une nuit tout au plus.

En revanche, il y a bien une chose qui est à long terme depuis maintenant des années. Un de ses hommes de main l'intéresse tout particulièrement et il est presque sûr que cela va bien au-delà d'une simple relation charnelle. Il regrette presque les nuits où il venait de temps à autre lui rendre visite dans sa chambre. Maintenant, il n'en a plus trop l'occasion, car entre son travail au sein de la secte et celui de Shintaro, les deux jeunes hommes ne dorment pas au même moment. Mais lorsque l'occasion se présentera à nouveau, le blond n'hésitera pas.

Voilà qu'il regardait à la fenêtre depuis un long moment maintenant, perdus dans ses pensées. Peut-être attend-il un signe de la déesse ? Quoi qu'il en soit l'un de ses enfants n'allait pas tarder à arriver si ce n'était pas déjà fait. Ses conseillers et hommes de main s'étant absenté, il devait aller voir ça de par lui-même, au pire, il l'attendrait directement dans la salle. Même si ce n'était pas une de ses préférés ... Sombre, froide mais aussi particulièrement lugubre. Il n'y avait que lors des réunions que la salle prenait un peu de vie, mais en dehors de cela cette pièce était monotone et donnait la chair de poule. Il quitta alors son siège en face de la fenêtre, un endroit de prédilection lorsque le Gourou s'ennuie pour quitter sa chambre et se diriger vers la pièce centrale de cette bâtisse. Un lourd silence et un calme inquiétant régnait dans les couloirs, mais en bon habituer le jeune homme n'y fit guère attention. Il continua d'arpenter les couloirs jusqu'à destination. Il ouvrit la porte de bois qui grinça à son passage avant de la claquer derrière lui et vit que le gardien l'attendait déjà dans la pièce.

Akira resta silencieux et se posta devant le jeune homme qui s'inclina à son étonnement. Pourquoi autant de manière, ils ne sont pas non plus à une grande cérémonie de sacrifice. Cela flattait tout de même le Gourou qui le laissa faire avant de s'installer sur son siège en bout de table. Il avait sa place et ne voulait pas qu'on la lui prenne, il était plutôt à l'aise à cet endroit-là. Il scruta Ryoshiki qui lui demanda pour quelle raison il l'avait convoqué. Cela fit sourire le jeune homme qui lui fit un léger signe de main en lui montrant la chaise en face de lui.

▬ Installe-toi. Déclara-t-il. Un nouveau silence s'installa, à part le bruit des pieds de la chaise raclant sur le sol de pierre, rien d'autre n'était audible. Les palmiers et arbres dehors s'agitaient sous la pression du vent qui était de plus en plus fort, mais on ne pouvait pas en entendre le son. Pourquoi tu es si tendu ? Après ce que tu as fait, tu ne devrais pas.

Cela pouvait déclarer quelque chose de mauvais comme s'y attendait sans doute le gardien, car le Gourou n'avait pas donné de motif à leur rencontre. Il avait juste demandé à ce qu'il vienne rien de plus. Le motif personne ne le connaissait encore ce qui laissait la joie à Akira de s'amuser un peu avec ça. Même s'il savait que Ryoshiki était un gars assez solide et que, quoi qu'il arrive, il ne craignait pas sa sentence. C'est ça qu'il apprécier le plus dans ces capacités, ce gars n'avait pas peur de grand-chose et n'en avait cure de ce qu'il pourrait lui arriver. C'est bien pour ça qu'il est un élément clé à la secte. Assez attendu, Akira devait maintenant lui annoncer la couleur de son déplacement.

▬ Merci d'avoir pris la peine de te déplacer. Commença le Gourou avant de croiser les jambes. Il posa son coude sur l'accoudoir et fixa les pupilles rouges du gardien. Si je t'ai fait venir ici, c'est pour te dire à quel point je suis fier de toi mon enfant. Le blond laissa un silence pour que Ryoshiki puisse bien assimiler la nouvelle. Tu es l'un des piliers au sein de l'ordre et tu as accompli beaucoup de grandes choses et pour cela, je tiens à te féliciter.  Le Gourou fit un léger mouvement de tête avant de fixer à nouveau son interlocuteur. En remerciement à ton formidable travail, je peux te garder une place en tant qu'homme de main s'il devait arriver malheur à l'un d'eux, ce que je ne souhaite pas bien entendus. Mais étant donné tes capacités, je ne doute pas une seule seconde de toi. Es-tu prêt pour ces responsabilités ?

Bien entendus qu'il ne souhaitait pas que du mal soit fait à ses hommes de main et encore moins à l'un d'eux ... De toute manière, chaque membre compte pour lui. Même s'il n'est pas très présent pour eux, il leur fait savoir qui les aime à sa manière. Quoi qu'il en soit la route était toute tracée pour ce gardien et il espère que la nouvelle lui fait plaisir.


© Halloween











Dernière édition par Ueda Akira le Jeu 5 Mar - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gardien

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 01/01/2015
Nombre de Messages : 258
Points : 4


MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Mar 24 Fév - 22:35



La confiance s'apprend et


se gagne

Avec Ueda Akira


Le brun observa le gourou s'installer en bout de table à sa place habituelle. Cependant lorsque la question de la présence du gardien fut abordée, le sourire en coin de son supérieur ne le rassura pas vraiment. Ryoshiki garda malgré tout son sang-froid comme d'habitude et se tourna vers Akira qui ne s'était même pas donné la peine de répondre. La voix du maître de la secte vint rompre le silence de la pièce demandant à Ryoshiki de s'asseoir et prendre place. Le brun prit une chaise la tira et s'assit et ce sans perdre Akira du regard. La déclaration du gourou n'avait rien de vraiment rassurant alors le gardien encaissa et inspira un peu bombant le torse prêt à assumer ses actes s'il avait commis d'éventuelles erreurs ou si son passé le rattrapait. Il n'était pas prêt à se laisser abattre mais il ne comptait pas mourir aujourd'hui non plus et surtout entre les mains de son mentor. Certes quand on est convoqué, il est quasi impossible de sortir, et s'enfuir de la secte et de l'île sans passer inaperçu, mais quand vos jours, ou plutôt, vos minutes sont comptées, il faut essayer. Même si Ryoshiki avait confiance en son mentor inconsciemment il cherchait les failles et les échappatoires possibles.

Le gourou laissa planer le doute, comme si cela l'amusait et le divertissait. Bien que Ryoshiki n'eut pas vraiment peur, il ressentait tout de même l'adrénaline et surtout ce sentiment qui lui torturait le ventre... Il ne voulait pas décevoir, il ne voulait pas qu'Akira le prenne pour un bon à rien, ou qu'il découvre ses intentions peu honorables du début... Lui son mentor qui l'avait fait ouvrir les yeux. Le respect s'imposait pour ce jeune chef qui tient sa place avec fermeté malgré tout. Lorsque le gourou parla enfin ce fut pour remercier le gardien de son déplacement. Puis il enchaîna en ajoutant qu'il était fier de lui ce qui fit hausser un sourcil à Ryoshiki. Ce dernier prit d'ailleurs le moment de silence, que lui accorda Akira, pour assimiler la nouvelle, même si en ce moment c'est plus des questions encombrantes qui envahissaient son esprit. Comment peut-il être informé de qui effectue quelle mission ? S'est-il trompé de personne ? Le gourou ne remercie jamais quelqu'un en particulier mais tout le monde, alors pourquoi ?

Le gardien se souvient n'avoir fait que son travail... La suite fut encore plus surprenante et fit lever le deuxième sourcil du brun qui fut, cette fois, réellement surprit. Lorsque le blond le regarda de nouveau Ryoshiki eut un petit sourire fier et son visage était parfaitement détendu. "Je pense que vous n'avez pas à me remercier pour cela je ne fais que mon travail." À vrai dire le gardien n'était pas vraiment un adepte des compliments et n'y était pas habitué... Pour le remercier de nouveau et mettre Ryoshiki dans une posture moins confortable encore, le gourou lui proposa une offre qu'aucun autre dans cette secte n'aurait refusé... La probable futur place d'homme de main s'il arrivait quelque chose aux autres. Certes mais que dire... Ryoshiki avait bien envie d'accepter pour qu'Akira soit heureux d'avoir fait plaisir au gardien mais... Il ne pouvait pas, même si se résigner à dire tout haut ses projets était tout aussi impossible, le brun avait bien en tête de partir un jour ou l'autre pour faire route, seul...

Les autres lui auraient certainement dit qu'il fallait être fou ou juste idiot pour refuser une telle opportunité, mais le gardien avait besoin de temps pour réfléchir... Après ce n'est pas demain la veille que les hommes de main allaient mourir, ce sont de solides gaillards et puis en veillant uniquement sur le gourou ils n'étaient pas exposé à un danger immense, même les fanatiques prennent plus de risques. Être gardien n'est pas de tout repos mais il y a plus d'aventure, même si de temps à autre les hommes de main risquent plus que les autres pour des missions importantes que le gourou donne, cela reste rare. Ryoshiki voulait de l'aventure, mais veiller sur son mentor est une chose qui lui tenait à coeur alors il devait répondre avec intelligence pour une fois. "Eh bien... C'est un grand honneur que vous me faites, même si je ne pense pas être la personne indiquée pour ce genre de poste prestigieux. Je vous remercie et tiens à vous dire que veiller sur votre personne m'emplirai de joie mais... Vous savez, je..." Ryoshiki tourna un peu la tête et cherchait ses mots. Comment l'avouer ? Il le fallait pourtant. Les yeux rougeâtres se fixèrent à nouveau sur Akira.

"Je suis conscient que je vais rater une occasion en or et certainement la plus belle de ma vie mais, je ne peux accepter... J'ai besoin de bouger, me battre, montrer ce que je vaux sur le terrain et sentir le risque... Lorsque je suis le seul à risquer je ne m'en fais pas mais là... Et puis vos hommes ne vont pas perdre la vie, du moins je ne pense pas bien trop têtus pour mourir. Ça aurait été un autre, il aurait accepté immédiatement sans réfléchir mais désolé je ne suis pas comme ça... Excusez-moi de cet affront, je vous serai toujours fidèle et je ne veux en aucun cas vous manquer de respect, malgré la joie que votre proposition m'apporte... Je refuse votre offre, désolé." Le jeune homme s'inclina de nouveau. Le regret allait certes le ronger s'il voyait un autre choisi pour cela... Ryoshiki était toujours attiré par l'aventure, l'appât du gain mais aussi et surtout l'adrénaline des combats.

Mais désormais le brun ne savait pas trop comment réagir. Partir attendre la réponse de son mentor... Il ne savait pas. Ce qui était sûr c'était qu'il venait de réaliser deux de ses craintes avec cette réponse. Perdre une occasion de revoir le mentor et s'en rapprocher et le décevoir... Voilà ces deux craintes... Désormais il était trop tard et aucun retour en arrière pour le tueur n'était permis. Il assumait une fois de plus ses actes mais que voulez-vous, cet homme est incapable de vivre sans regret comme beaucoup d'autres avant lui et beaucoup d'autres suivront. Une chose est sûre les remords et les regrets prouvent l'humanité qui reste en l'homme. Alors bonne ou mauvaise chose ?



Dernière édition par Kuraki Ryoshiki le Jeu 26 Fév - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Jeu 26 Fév - 17:57






La confiance s'apprend et se gagne
With


Kuraki Ryoshiki
MPSecte

En bref ... • Ces deux hommes se sont déjà rencontrer en face à face par le passé mais cette fois-ci c'est pour une raison assez importante. Voilà quelques années qu'ils habitent maintenant sur l'île et exerce leurs fonctions macabres sur n'importe quel sacrifice qui croiseront leur route.


" Shinjiteru "
Ce n’est pas souvent que le Gourou félicite un élément en particulier. A dire vrai cela n’arrive quasiment jamais. Ryoshiki est l’un des chanceux ou sans doute l’un des plus travailleurs dans la secte. Cependant à en voir son expression il avait l’air très surpris que le blond lui annonce une bonne nouvelle plutôt que sa mort imminente. Le Gourou n’était pas un tendre loin de là ! S’il était connu c’est bien pour la violence dont il est capable et le fait qu’il n’est aucune limite. Il sait trouver le beau dans ce qui est horrible et sait s’en servir. Il lui arrive lui-même de faire des sacrifices pour sa déesse et lorsqu’il s’agit de récupérer le cœur d’une victime il le fait sans problème. Ce n’est pas grave si cette dernière est encore en vie tant qu’il a ce qu’il veut. Malgré ce côté sans pitié il est peut être capable de bonne chose au fond. Il aime beaucoup tourmenter les gens, joué avec leurs nerfs, leurs sentiments, leurs peurs et pourquoi pas avec leur corps aussi. Cela ne rassure pas vraiment lorsqu’on entend un tel discours on ne peut qu’être apeuré …

Le blond ne donnait pas ce genre de promotion à n’importe qui. Lorsqu’une telle opportunité arrive on ne peut que la saisir. Akira continua de fixer l’un de ses adhérents sans relâche. Même avec une telle proposition son regard était glaçant de manière à ce que la personne en face ne prenne pas trop ses aises malgré la récompense. L’homme posa sa tête contre le dossier de son immense fauteuil ne cessant pas un seul instant de fixer son gardien. Il avait de l’avenir ce petit gars, il lui avait donné une opportunité des plus belles et mettre autant de temps pour répondre était vraiment quelque chose d’étrange. Pour Akira cet homme a toujours était intriguant, allant de ses réactions à son caractère en passant par ses actes. Il l’examinait depuis un certain temps n’arrivant pas à cerner ses intentions. Ce gars était un mystère à lui tout seul et percer ce masque n’était sans doute pas chose aisé. Et comme un scientifique qui observe un élément qui reste sans réponse, il tente encore aujourd’hui de trouver un sens à ses raisonnements. Puis contre toute attente le gardien énonça sa réponse.

Il laissa sa phrase en suspend maintenant le Gourou dans une position d’attente qu’il commençait à avoir en horreur. Il n’aimait pas attendre et surtout lorsqu’il s’agit d’une telle occasion. Le blond maintint tout de même son souffle attendant patiemment que son gardien puisse s’exprimer en toute liberté. Néanmoins rien qu’à en voir son regard foudroyant on ne pouvait que se tenir tranquille. Ryoshiki acheva sa phrase sur un refus qui laissa le blond sans voix. Akira resta immobile regardant son adepte s’incliner et se redresser. Comment pouvait-on refuser une invitation pareille ?! En plus de laisser passer sa chance de monter en grade, il venait de froisser le Gourou qui ne faisait jamais ce genre d’offre. Refuser un tel cadeau l’avait bel et bien contrarié et toutes personnes censées savent que ce n’est sûrement pas la chose à faire connaissant le caractère assez sensible du blond. Un long silence pesant s’installa dans la pièce ne laissant planer que le bruit du vent s’engouffrant à travers la fenêtre. Décidément il ne comprendrait jamais ce spécimen … Et si pour découvrir ses secrets il devait le scruter, l’ausculter ou peut-être même le disséquer il le ferait. Ce n’est pas le souci d’osé ou d’avoir le courage pour le faire, le Gourou en est parfaitement capable.

▬ Je n’aime pas qu’on refuse mes propositions. Il serra la mâchoire toujours en fixant son gardien dans les yeux. C’est un peu comme si tu crachais sur toutes ces choses que j’ai faites pour toi … Tout ce temps gâcher par ton simple refus … Peut être une petite leçon s’imposait. De plus s’il devait examiner ce petit corbeau il ne se priverait pas de le faire.

Le Gourou laissa à nouveau un silence pesant s’installer au milieu de la salle. Après quelques longues secondes le blond se releva et pour ça s’aida des accoudoirs y faisant glisser ses mains d’un mouvement félin. Une fois debout il continua de dévisager le gardien tout en s’approchant de lui. Une fois à sa hauteur il posa les mains sur ses épaules de manière presque douce mais on pouvait sentir la pression menaçantes présentent dans ses mains.

▬ Je n’aime pas qu’on sape mon autorité mais s’il y a bien une chose dont j’ai horreur c’est qu’on refuse mes offres. Sans plus attendre il fit s’asseoir le gardien à nouveau pour ne pas que le corbeau s’envole. Il ne voulait pas qu’il s’échappe l’empêchant ainsi de mieux comprendre son fonctionnement. Une fois qu’il l’eut rassit, le Gourou garda ses mains sur les épaules de son adepte tout en penchant la tête auprès de son oreille. Tu es très haut dans mon estime tâche de ne pas me décevoir Ryoshiki, pour te rattraper de cet affront tu vas devoir accepter ta sentence et tu seras pardonner mon enfant.


© Halloween











Dernière édition par Ueda Akira le Jeu 5 Mar - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gardien

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 01/01/2015
Nombre de Messages : 258
Points : 4


MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Jeu 26 Fév - 21:06



La confiance s'apprend et


se gagne

Avec Ueda Akira


Lors de son aveu, le gourou avait l'air de s'impatienter et de savoir la réponse de Ryoshiki. Mais apparemment la réponse que fournit le tueur ne fut pas celle attendue. D'un autre côté le regard du gourou montrait tout de même son désir que les choses ne dérapent pas et que le tueur ne prenne pas trop de liberté. Le ténébreux était pourtant ce genre d'homme assez libertin malgré ses efforts pour devenir plus obéissant, il avait pour habitude de tout se permettre. Akira voulait à tout prix maîtriser toutes les situations mais le gardien ne pouvait plus revenir en arrière, s'il l'avait offensé au moins il s'était excusé. Le gourou avait eut l'air agacé d'attendre mais pas autant que lorsque la réponse vint. Ryoshiki observait son mentor dans les yeux de manière neutre, ne comprenant pas trop pourquoi le gourou paraissait si contrarié il ne lui avait pourtant pas manqué de respect. Le brun se sentait néanmoins scruter en la présence de son supérieur ce qui le dérangea un peu mais pas dans le mauvais sens du terme, ça l'intrigué et le faisait sourire un peu, mais pour l'heure il ne souriait pas au contraire. Akira était plus que contrarié et même le gardien le percevait dans son silence pesant.

Ryoshiki ne bougea pas et pourtant il hésitait à partir ainsi... Mais laisser un si mauvais souvenir de lui, lui faisait assez mal. Il voulait surprendre le gourou et lui montrer qu'il était intéressant et pas si inutile que cela. Pour l'heure Akira ne disait toujours rien, l'atmosphère était de plus en plus pesante et le vent qui s'engouffrait par la fenêtre produisait un son désagréable. Il fallait sans doute qu'il s'en aille cela ne servait à rien de rester plus longtemps. Le brun se demanda tout de même s'il ne devait pas attendre son autorisation. Ce silence devenait trop lourd pour Ryoshiki qui se releva regardant son mentor, il allait s'excuser de nouveau et s'en allait mais le gourou parla avant lui disant qu'il n'aime pas les refus... Ça commençait à être mauvais pour le tueur qui tourna la tête un peu surprit vers Akira. Ce dernier poursuivit en confiant comment il voyait le refus du brun. Un peu comme s'il reniait tout ce qu'il avait fait pour lui. Ryoshiki ne voulait pas vraiment qu'il pense cela, alors au lieu de se taire il répondit. "Vous savez je ne voulais pas vous offenser et ce n'est pas contre vous. Puis ce n'est pas dans mon habitude de cracher sur des opportunités aussi appétissantes." Sentant le silence s'installer du côté du gourou, le gardien préféra se taire. Ce même silence pesant reprit ses droits dans la pièce.

Le tueur observa le blond de ses yeux puis se dit qu'il devrait partir après l'imbécillité qu'il a dite. L'adrénaline montée doucement en Ryoshiki et eut un pic en voyant le gourou se relever. Le blond se posta face à lui et lui appuya sur les épaules pour être plus menaçant. Le brun banda ses muscles au niveau des épaules comme pour ne pas se laisser faire. Akira lui dit alors que ce qu'il venait de faire était pire qu'une désobéissance. Le gardien reste fort et garda la tête haute mais se rassit tout de même. La proximité du gourou l'attirait autant qu'elle l'angoissait. Sentiment bien étrange d'autant que le gardien n'est pas du genre à être intimidé. Lorsque le blond se pencha à l'oreille du gardien, ce dernier ne broncha pas. Le gourou lui confia alors qu'il était très haut dans son estime mais que pour se racheter il devait accepter sa sentence. Ryoshiki ouvrit en grand ses yeux rouges et il tourna la tête vers son mentor. Comment pouvait-il faire cela, ce n'était pas si grave... Le brun se détendit néanmoins, après tout, au début de cet entretien, il avait déjà en tête d'affronter une sentence, alors maintenant il revenait un peu au point de départ donc bon... Il n'y a vraiment que le tueur pour se mettre dans de tels pétrins. Après tout c'est un des rares à se faire convoquer pour se faire récompenser et qui finit puni malgré tout...

Mais le tueur n'était pas plus surpris que cela, des choses comme ça il n'y a qu'à lui que ça arrive. Manquerait plus que par inadvertance il s'envoie en l'air avec un des hommes de main ou des conseillés et ce serait parfait... Le gardien soupira et prit les mains de son gourou puis en profita pour se relever et le dominer de toute sa hauteur. "Eh bien voyait vous je pense que je reviens au point de départ puisque je pensais recevoir une sentence donc ça ne change pas grand-chose sauf..." Akira était un homme sage il accepterait peut être son offre. Le gardien garda les mains du gourou dans les siennes et rapprocha son visage de celui de son vis-à-vis. "Sauf si on peut s'arranger autrement et négocier. Après tout vous êtes également très haut dans mon estime, vous décevoir est la dernière chose que je désire mais s'il faut je vous prouverais de quoi je suis capable." Le brun lâcha les mains du gourou et le regarda dans les yeux."Voici ma proposition : vous annulez la sentence et moi en échange je me charge en plus de la surveillance, des missions d'infiltrations, de kidnapping et de torture. Ce marché vous convient-il ?" Demanda Ryoshiki en s'éloignant du gourou.

Le brun eut un sourire en coin, il était conscient que c'était idiot ce qu'il venait de faire mais qui ne tente rien n'a rien. De toute manière que le blond accepte ou non, le tueur avait comme l'intuition qu'il s'en sortirait comme à chaque fois. Tant que rien de son corps ne se séparait du reste cela allait... Il pourrait supporter la douleur physique et morale mais bien sûr il espérait ne pas avoir à le faire.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Jeu 5 Mar - 21:58






La confiance s'apprend et se gagne
With


Kuraki Ryoshiki
MPSecte

En bref ... • Ces deux hommes se sont déjà rencontrer en face à face par le passé mais cette fois-ci c'est pour une raison assez importante. Voilà quelques années qu'ils habitent maintenant sur l'île et exerce leurs fonctions macabres sur n'importe quel sacrifice qui croiseront leur route.


" Shinjiteru "
Pauvre brebis … A le voir surpris ici on pourrait penser que ce petit mouton noir c’était un peu trop égaré du troupeau … Pourtant Akira était là pour le remettre sur le droit chemin mais à en voir sa mine surpris cela arracha un sourire en coin au blond qui ne put s’en empêcher. Le gourou avait une envie folle d’inspecter ce corbeau et d’autant plus lorsque ce dernier réagissait de la sorte. Voilà maintenant que le gardien tentait de sortir des excuse pour ne pas passer sur la table d’opération … Il disait que ce n’était pas son genre de refuser des opportunités pareil et pourtant … Que venait-il de faire à l’instant ? Cela faisait bien rire intérieurement le gourou qui ne se lassait pas de regarder la bouille du gardien qui avait l’air de ne pas avoir le contrôle de la situation pour une fois. Lui qui devant ses victimes était si assuré, si détendus … Il donnait à présent l’image inverse faisant sourire un peu plus le blond. Il n’était pas du genre à abuser du pouvoir ou du style narcissique mais Akira ne cachait pas sa joie d’être aussi haut placé et aimait bien en jouer de temps en temps. Cela rappelait qui était le patron …

Lorsque le blond avait posé ses mains au niveau des épaules de l’autre homme, il avait senti ses muscles se contracter comme s’il essayait de faire obstacle. Il était mignon, il voulait jouer les durs et montrer qu’il ne voulait pas se laisser faire mais cela amusait beaucoup le gourou qui fit comme si de rien était à ce geste de la part de son gardien. Ce dernier ne pouvait pas se permettre de contester l’autorité et sur ce plan là Akira n’a jamais eus le moindre problème. Même s’il avait des limites placé pour son règne c’était tout de même un Gourou assez souple. Si quelqu’un faisait un faux pas selon la gravité il y avait des moyens simples de se faire pardonner. Parfois sadique ou plutôt vicieux mais c’était une chose ancré dans la personnalité d’Akira. Il ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort que lui. Malgré tout le brun avait finis par céder et s’assit sans trop d’histoire heureusement. Il écouta le discours de son supérieur dont les idées fusaient par milliers dans son esprit. Il y avait tant de chose qu’il pourrait faire … De plus il connaissait les méthodes de son gardien et savait comment il fonctionnait. Il n’aura donc aucun mal à affronter le côté légèrement sadomasochiste de son supérieur …

Mais contre toute attente, une fois que le gourou eut terminé son discours, le brun se releva montrant combien il était plus grand que le Gourou. Certes Akira était plus jeune que lui mais en plus de ça on ne peut pas dire qu’il était bien grand … Ce qui mettait sa fierté un peu à rude épreuve. Il avait appris à ne plus faire attention à sa petite taille mais si quelqu’un devait le chercher un peu trop là-dessus ou utiliser cela contre lui … Mieux vaut ne pas connaître la colère d’Akira ce jour-là … Le gardien prit les mains de son Gourou au grand étonnement de ce dernier. Ryoshiki avait l’air d’avoir repris son assurance, tellement qu’il commençait à proposer un marché à son supérieur. Ce dernier ne put que sourire un peu plus d’amusement à cette situation. Il tenta néanmoins de rester sérieux et immobile en regardant les pupilles du brun. Il avait ce regard provocant mais aussi menaçant. Il jouait beaucoup là-dessus sachant parfaitement comment utiliser ça à son avantage ! Alors comme ça il voulait lui prouver sa valeur pour se racheter. Le blond baissa les yeux en direction de ses mains dans celle de Ryoshiki. A cet instant là une idée lui vint.

▬ Tu comptes rattraper ta faute en me prouvant ta valeur sur le terrain n’est-ce pas ? Questionna le blond pour faire languir son gardien en prenant bien son temps. Tu sais que mes doigts aimeraient bien pouvoir découper la chaire à vif ou encore expérimenter certains produits dangereux contre les ennemis … Tu ferais le cobaye parfait petit agneau.

Un nouveau sourire apparut sur les lèvres du gourou mais celui-ci plus dérangeant, plus corrompu encore que les précédents. Le gardien finis par lâcher les mains de son supérieur qui ne perdit pas une miette des expressions de son adepte. Très amusant comme jouer il n’y avait jamais pensé à celui-ci auparavant. Pourtant il s’en était passé des choses avec les autres adeptes mais lui il n’avait pas encore songé. C’est à voir … Quoi qu’il en soit en ce moment il était plus occupé à observer qu’à agir. Il écoutait avec attention la proposition du gardien en silence. Lorsqu’il eut terminé un long silence s’installa dans la pièce. Encore et toujours le vent qui s’engouffrait dans la pièce par les légers trous dans les fenêtres. Puis sans prévenir le Gourou sourit de plus en plus avant de laisser échapper un léger rire moqueur.

▬ Et tu crois que c’est si facile d’échapper à une de mes sentences ? Se moqua-t-il un peu plus. S’il voulait que son gardien fasse tout ça il avait juste à lui ordonner pas besoin de passer par une sentence. Tu me fais bien rire. Dit-il en passant sa main dans les cheveux ébène du plus grand et de faire volteface afin de marcher un peu dans la pièce. Tu as de la chance d’avoir de l’humour sinon je t’aurais déjà fait torturer à la seconde même où tu as commencé à parler.

Le blond se positionna non loin de son fauteuil avant de s’y asseoir à nouveau confortablement. Il aimait bien ce type pour plusieurs facettes de sa personnalité. Certaines l’intriguaient quelques peu d’ailleurs, mais il allait bientôt les observer de plus prêt. Akira mis alors les deux pieds sur la table se callant un peu plus confortablement dons son siège. Si ses conseillers le voyaient ainsi il le tuerait. On ne sait pas les pieds sur la table mais qu’est-ce qu’on s’en fiche après tout. Le blond continua de fixer Ryoshiki d’un regard glaçant, à donner des frissons à n’importe qui. Il jouait beaucoup avec ses yeux et sa voix c’est une chose dont il avait l’habitude et c’est ce qui marchait le mieux.

▬ Tu vas rester un peu avec moi le temps que je trouve une action à la hauteur de ta faute. Une brebis qui s’égard des troupeaux, il faut l’aider à retrouver son chemin et faire en sorte qu’elle ne s’en échappe plus n’est-ce pas ?

Un sourire en coin marqua le visage du blond montrant légèrement son côté illuminer dans ses yeux. On pouvait se demander de quoi il était capable. Akira posa son coude sur l’accoudoir et releva son avant-bras. Il leva son index et son majeur en l’air avant de faire signe avec ses derniers à Ryoshiki d’avancer dans sa direction avec ce même regard troublant. Sans rien dire il attendit que le brun s’exécute et montra le sol d’un mouvement de tête. Eh oui on n’a rien sans rien et s’il voulait éviter sa sentence plus que sauvage il allait devoir se plier aux bons vouloirs de son gourou. Pour le moment il devait juste plier les genoux c’était déjà pas mal ! Akira attendit que le gardien le fasse mais à en voir son regard cela n’était pas trop dans ses habitudes ce qui fit jubiler intérieurement le blond. Ce dernier tendit alors sa main vers le bas où était maintenant agenouillé son gardien.

▬ Aller, maintenant embrasse ton souverain. S’amusa Akira sans jamais s’en lasser. Il se demander s’il allait être capable de faire ça. Il savait que cela était sans doute l’une des pires punitions pour les gardiens et surtout pour Ryoshiki : l’humiliation et la soumission.


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gardien

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 01/01/2015
Nombre de Messages : 258
Points : 4


MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Sam 28 Mar - 23:27



La confiance s'apprend et


se gagne

Avec Ueda Akira



Le gardien observa le sourire en coin de son supérieur. Plutôt séduisant, c'est ainsi que le voyait Ryoshiki, d'autres auraient eut peur de ce sourire, surtout après les erreurs répétés, ainsi que les nombreuses gaffes dites durant l'entretient. Mais pas Ryoshiki non, pour lui tout aller bien... Il faudrait vraiment qu'un jour il apprenne les réactions dites "normales" des autres personnes de la secte. Le gourou avait l'air de se sentir très à l'aise à dominer la situation. Cependant le tueur ne comptait pas se laisser faire. Quoi ?! Se rebeller ou porter atteinte à l'autorité ?! Surement pas, le jeune homme tenait encore à la vie... Incompréhensible, n'est-ce pas ? En réalité pas tant que ça, le gardien aime bien s'amuser en effet mais pas au point d'être en tord et d'en faire trop. Ryoshiki est un étrange personnage mais avec le temps ça devient une habitude. Mais non, même là le jeune homme trouve un moyen de surprendre et ce, sans le vouloir. Mais à sa proposition son supérieur eut un sourire. Y avait-il seulement quelque chose de drôle ? Le regard rieur, et menaçant d'Akira vint se poser sur les mains du brun qui tenait toujours celles du gourou... Ryoshiki préféra ne pas faire attention histoire de ne pas sauter sur son supérieur par inadvertance. Cependant le gourou voulu déstabiliser le brun et lui confia qu'en cobaye il serait parfait. "Je vois..." Murmura le jeune homme en retirant ses mains, avec une mine un peu perdu dans ses pensées, avant de se secoué et proposer son offre.

C'est le surnom agneau qui l'avait déstabilisé en réalité. Ryoshiki cessa de parler et le silence prit place. Le vent s'engouffrait toujours dans la pièce mais paraissait plus violent au gardien qui attendait le verdict. Dans ce moment là le tueur n'avait qu'à espérer que son supérieur accepte son offre. Il attendit espérant mais ceci retomba vite et le fit remettre les pieds sur terre. Le gourou n'était pas d'accord et c'était prévisible... En prime il se moqua gentiment de lui et ébouriffa ses cheveux ébènes. Akira s'éloigna et lui confia qu'il était drôle. "Je ne cherche pas à l'être..." Se murmura le brun pour lui même. Le gardien l'avait dit tellement bas que son supérieur ne l'avait sans doute pas entendu, tant mieux... Le gourou se mit alors à l'aise les pieds sur la table, ce qui fit hausser un sourcil à Ryoshiki. Mais lorsque les yeux du gourou se reposa sur le gardien, ce dernier reprit un air sérieux et fort prêt à affronter toutes les situations en trouvant une échappatoire bien entendu. Le blond lui dit que le tueur devait restait tant qu'il n'avait pas trouvait quelque chose à la hauteur de sa faute. Tant mieux il passerait plus de temps avec son gourou comme il le voulait. Oui les autres adeptes n'aurait sans doute pas...

Oui bon on a comprit les adepte n'auraient pas fait ci, ils n'auraient pas dit ça... Ils n'auraient surtout pas attiré les foudres du gourou, mais Ryoshiki y tenait à son supérieur, malheureusement il ne pouvait accepter son offre pour des raisons personnelles. Cela énervait le tueur qui ne voulais pas qu'Akira se désintéresse de lui ou l'oubli ou pire encore le méprise. Il tenait à lui... Le blond lui fit signe de s'avancer et Ryoshiki ne résistait pas au regard troublant du plus jeune se mordant la lèvre le trouvant craquant ainsi... Mais lorsque le brun comprit ce que voulait en réalité son supérieur cela ne lui plaisait pas du tout. La perspective de se soumettre ne lui plaisait guère. De plus il devait être récompensé à la base donc ça file un grand coup au morale en effet. Mais il fallait pas qu'il désobéisse sinon dieu sait ce qui se passerait. Alors il fallait obéir... Non cela n'a aucun sens... Ryoshiki sourit alors avec ironie et se mit à genoux très lentement. Akira tendit alors sa main et demanda au gardien "d'embrasser son gourou". Il fallait lui obéir au pied de la lettre non ?

Ryoshiki eut un sourire charmeur, se redressa légèrement se trouvant accroupi pour être à la hauteur d'Akira, puis il mit un main sur le dossier du fauteuil et une autre sur la table en face. Il rapprocha son visage de celui de son supérieur avant de sceller ses lèvres aux siennes. Le tueur se retira fière de n'avoir ni désobéit ni obéit. Le gourou ne pouvait ni le punir ni être satisfait. Akira jouait avec Ryoshiki et Ryoshiki jouait avec les mots c'est ainsi. "Que vous arrive t-il ? Vous m'avez demandé de vous embrasser n'est-ce pas ?" Il fallait continuer ainsi. Ce qui n'était pas franchement difficile puisque le brun avait pour habitude de comprendre ce qui l'arrangeait. Et embrasser son supérieur était franchement agréable et il tenterait de nouveau l'expérience avec plaisir. Un sourire était pendu aux lèvres du brun qui en voulait plus et sa langue passa alors sur ses lèvres. Oui cela lui avait plu énormément.

"Je suis même prêt à plus si vous le souhaitez. J'attends vos ordres." Annonça Ryoshiki. En effet il attendait ses ordres pour les détourner et s'amuser à son tour...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gourou

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 31/12/2014
Nombre de Messages : 320
Points : 15


MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   Mer 1 Avr - 16:54






La confiance s'apprend et se gagne
With


Kuraki Ryoshiki
MPSecte

En bref ... • Ces deux hommes se sont déjà rencontrer en face à face par le passé mais cette fois-ci c'est pour une raison assez importante. Voilà quelques années qu'ils habitent maintenant sur l'île et exerce leurs fonctions macabres sur n'importe quel sacrifice qui croiseront leur route.


" Shinjiteru "
Cette situation était tout simplement des plus jouissives qui existent ! Le gourou avait pour but de faire regretter à Ryoshiki le refus de ce poste à haute responsabilité. Mais il n’allait tout de même pas lui arracher les bras pour une faute si minime. Du coup en plus de porter atteinte à sa fierté il avait de quoi s’amuser avec ça ! Puis cela n’avait pas l’air de lui plaire en plus ! Akira connaissait tellement bien ses adeptes, pour ceux qu’il a pu fréquenter du moins, qu’il était capable de savoir quelle genre de punition serait le plus adapté pour la personne qu’il avait en face. Le gourou avait cette aura troublante qui l’entourait et il savait l’effet qu’il avait sur les membres de sa secte. De plus il était conscient de l’effet qu’il avait sur Ryoshiki et ce simple fait de se mordre la lèvre inferieur lui en disait long sur ce qu’il pensait de son supérieur. Ce dernier afficha un sourire en coin amusé par la situation. En effet il aimait plutôt l’illusion qu’il donnait et surtout la répercussion que cela avait sur ses adeptes. Il en profitait certes mais dans des moments pareil comment ne pas se sentir fier surtout lorsqu’on connait de dédains du blond.

Mais le fait de le voir perdre cette expression à son ordre le réjouit d’autant plus aimant particulièrement l’impact qu’il avait sur son gardien. Chacun ici sait qu’il ne faut surtout pas désobéir au gourou ou encore répondre à un de ses commandements. Le dernier ayant tenté l’expérience n’est plus ici pour en parler ayant servis de nourriture aux créatures sauvages de la jungle. Akira ne cessa de fixer son subordonné pour ne pas perdre une miette de ses réactions si plaisantes. Il allait sévèrement regretter de ne pas avoir mieux considérer son offre. Car il faut le savoir dire non au gourou revenait à porter atteinte à son autorité. Chose que le blond avait horreur. Mais cela était sans doute moins grave que de lui désobéir ouvertement. Ryoshiki connaissait bien Akira pour le savoir et c’est pour ça qu’il a toujours ne jamais dépasser les limites fixé par son supérieur. C’est d’ailleurs pour ça qu’il était un membre exemplaire de la secte aux yeux du gourou. Ce dernier attendit patiemment que le brun se dirige vers lui pour appliquer ses ordres ne flattant que plus sa fierté. Malgré ce visage plus que désapprobateur de la part du tueur, un sourire s’accrocha à ses lèvres. Cet homme était plein de mystère de quoi attiser la curiosité du blond.

Akira fixa son serviteur maintenant agenouillé prêt de lui et patienta le temps que Ryoshiki prenne sur lui pour accéder à sa requête. Le blond ne faisait que pousser un peu plus loin le vice en lui demandant des tâches pourtant simples, mais qui était un acte de soumission pour le plus âgé. Akira n’avait pas fini de se délecter de la situation ne regrettant pas d’être sortie de sa chambre pour jouer un peu. Cela le divertissait bien plus qu’observer la tempête qui approche dehors. Mais un sourire plus qu’étrange se révéla sur les lèvres de son subordonné lui faisant quelque peu perdre le sien. Il lui fit un regard menaçant en avertissement au gardien. Il le connaissait depuis et il savait qu’il était capable de continuer à jouer même malgré la situation. C’est pour cette raison que le gourou sentait le coup foireux à plein nez mais aussi pour cette raison qu’il resta sur ses gardes attentifs du moindre mouvement de son sujet. S’il pouvait l’inspecter de plus prêt et plus en profondeur sera l’aiderait peut être à comprendre son fonctionnement. Un long silence s’installa dans lequel seules leurs respirations étaient audible légèrement masqué par les sifflements du vent s’infiltrant dans la pièce.

C’est alors que l’homme en noir se redressa en s’aidant de la table et de l’accoudoir où siégeait le gourou. Il parvint lentement mais sûrement à la hauteur de son visage plaquant ses lèvres contre les siennes surprenant par la même occasion Akira qui avait préparé toute les possibilités dans son esprit sauf ceci … Il avait déjà fait un plan dans sa tête de toutes les possibilités de réaction du gardien et avait ainsi anticipé les réflexes à avoir face aux actions de Ryoshiki. Mais là il fallait avouer qu’il n’avait pas du tout pensé à cette option. Le ténébreux finit par se reculer expliquant avec ironie la raison de ce geste si inattendu. Il voulait jouer à ce jeu ? Rares sont les personnes qui en ressortent gagnant face au gourou mais pourquoi ne pas tenter ? Même si les risques étaient grand et qu’en perdant cela allait jusqu’à risquer sa vie, s’il voulait essayer … Car défier le blond à ce jeu revenait d’échanger son âme contre une partie en cas de défaite. Akira fronça les sourcils à l’explication de son gardien le regardant sévèrement sans bouger. On pouvait s’attendre aux retombés n’importe quand … Tel un serpent immobile attendant le bon moment pour bondir sur sa proie il resta fixe. Puis voilà que le brun continuait les sarcasmes faisant chauffer le sang dans les veines du gourou. Ce dernier, d’un geste vif et précis vint claquer le visage de son serviteur de sa main dans un coup de vent et le son de cette gifle donné avec agilité qui résonna dans la pièce.

▬ Pas comme ça ! S’énerva le blond toujours un regard sévère posé sur le visage rebelle de son subordonné. Et tu m’a très bien compris, ne joue pas à ça avec moi tu pars perdant. Le prévint le gourou pour cet affront. Malgré tout il ne nie pas avoir apprécié le baiser étant lui-même un adepte de la luxure. Mais il refuse tout attouchement tant que c’est lui qui ne mène pas la danse. Tu dois aimer la torture pour ainsi risquer ta peau en défiant mes ordres.

Le gourou se redressa sur son siège le poussant en arrière avec l’arrière de ses genoux. Il baissa les yeux afin de regarder son serviteur toujours à genoux sur le sol. Il se mit face à lui et attrapa ses cheveux entre ses doigts les empoignant avec brutalité pour lui faire comprendre qu’il ne fallait surtout pas qu’il recommence comme on dresse un animal. Certes cette vision était plutôt diminutive mais Akira agissait selon ses bons vouloirs et lui désobéir ainsi deux fois d’affilé n’était pas bon présage pour le brun. Le gourou serra alors un peu plus les mèches sombres du gardien et les tira en arrière afin qu’il relève la tête vers lui.

▬ Si tu apprécies particulièrement le sadomasochisme pourquoi ne pas me l’avoir dit plus tôt on aurait gagné du temps. Ajouta le gourou dont le sourire joueur et supérieur fit de nouveau son apparition sur ses lèvres. Akira profitait de sa place supérieur en ce moment en le montrant bien à son interlocuteur qu’il maintint au sol afin qu’il ne bouge pas. Il savait que pour ne pas qu’il souffre plus il devait rester là sans bouger. De son côté Akira était un pervers naît doublé de traits nympho qui lui donnait cet aura attirante auprès de ses adeptes. C’est moi qui commande, et c’est moi qui dirige toutes les actions de mes fanatiques, pas question que le petit mouton noir s’éloigne du troupeau tu m’a bien compris ? Demanda le plus jeune qui glissa un doigt sous le cou de son subordonné lui maintenant toujours fermement les cheveux.

Il finit par les lâcher puis releva sa jambe afin que le dessous de sa chaussure se mette à plat sur son épaule et le repoussa en arrière pour lui faire perdre l’équilibre le faisait retomber sur son derrière. Le sourire en coin d’Akira s’élargie en un sourire sadique digne des plus grand tortionnaires de l’histoire. Il aimait avoir cette puissance face à ses adeptes quel que soit leur rang et il faisait baver même aux plus tenaces qui avaient abandonné toutes idées de se rebeller par la suite. Peut-être que Ryoshiki était plus loin mais cela allait finir par venir … Comme les autres il finira par se plier à la dominance de son gourou. Ce dernier avança d’un pas lent et impérieux vers le gardien presque allongé au sol puis vint poser son pied sur le ventre de ce dernier.

▬ Le petit mouton noir à compris la leçon ? Demanda le gourou non sans un sourire amusé sur les lèvres. Où il lui en faut plus pour anéantir à jamais sa présomption ? Le questionna le blond avec malice. Parce que la prochaine fois ce que je te demanderais d’embrasser ce n’est pas ma main mais mes pieds, tu veux vraiment être réduit à ce rang de larve ? Questionna Akira dont l’amusement ne faisait que s’accroître de minute en minute.


© Halloween









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La confiance s'apprend et se gagne [Akira]   
Revenir en haut Aller en bas
 

La confiance s'apprend et se gagne [Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Que le meilleur gagne!
» Salut à tous de la part de AKIRA un appenti pilote
» Marathon Genève : Elle gagne après seulement 2 ans de course
» Apprend le piano
» ROMAIN GAGNE a Fontevraud !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île du diable :: Zone de la secte :: Résidence sectrale :: Salle de réunion-