AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rien n'est vrai tout est permis- Kuraki Ryoshiki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gardien

avatar
I am
Arrivé sur l'île le : 01/01/2015
Nombre de Messages : 258
Points : 4


MessageSujet: Rien n'est vrai tout est permis- Kuraki Ryoshiki   Jeu 1 Jan - 11:34






Kuraki Ryoshiki


Young, wild & free

Informations de bases • Je me nomme Kuraki Ryoshiki et j'ai 30 ans. Je suis originaire du Japon dans la ville de Akita. Je suis dans la secte et je le vis bien. Ma fonction est gardien à la secte et j'assume ! J'ai choisi Naru des Biosphia pour illustrer ma face. Pour ceux que ça intéressent je suis Célibataire et j'ai une grande attirance envers les hommes et femmes approchez ♥

Et derrière l'écran • Tu peux m’appeler Miyo. J'ai 17 ans et j'écris depuis 4 ans. J'aime les RP, les mangas, les jeux vidéos et le visual kei et je déteste Le rap, les gens irrespectueux et les petits pois ^^. J'ai trouvé le forum par moi même car je suis co-fondatrice et je trouve que on s'est pas trop mal débrouillé. Oui j'ai bien lu le règlement le code c'est VALIDE. J'ai hâte de jouer parmi vous :3


Caractère • Inside of me
Deux types de discours se tiennent sur Ryoshiki, les deux sont vrais.

« Vous vous demandez sans doute qui est cet homme étrange, eh bien, je vous recommande fortement de ne pas trop vous frotter à lui. À moins que vous ne recherchiez fortune et aventure ou que vous n'ayez perdu la raison. Je ne connais pas plus redoutable que ce gars-là croyez-moi. Je l'ai vu accomplir des meurtres de sang-froid et s'en sortir sans être repéré. Il lui arrive de faire des combats contre des yakuzas et parfois bien pire et s'en sortir avec seulement que quelques égratignures. Ce type est le diable en personne, beaucoup en ont peur. Il aime se battre et ne fait pas semblant, il est néanmoins à la recherche d'alliés. Je vais être clair, si vous cherchez un combat, un vrai, ou tout simplement quelqu'un de puissant comme allié, vous avez trouvé la bonne personne, mais ne vous avisez pas de mettre votre nez dans ses affaires. Il y a tellement de mystère autour de Ryoshiki, que je n'ose pas en parler. Cet homme est fourbe, adore l'ironie et aime bien taquiner les gens qu'il aime. Je vous dis ce diable est volage, vous ne le verrez pas ne pas tenter des approches sur les gens qui lui plaisent. Je ne l'ai jamais vu très sérieux avec ses proches, mais lorsque l'un d'eux ou la cause qu'il défend est menacé, il fera tout pour les protégés. C'est un tueur sadique, volage et dangereux. Ryoshiki n'est pas un ange, mais depuis peu, il ne fait rien sans raison, et essaye d'être plus sage. Il n'en est pas moins dangereux si vous croisez sa route, un conseille, passez votre chemin et ne tentez même pas de vous opposer à lui, vous devez juste baisser les yeux. Il est discret et c'est un chasseur hors pair. Je pense que je ne connais pas plus étrange et mystérieux que Ryoshiki. »

Voici le deuxième discours, bien moins élogieux.

« Ryoshiki ? Ouais, je connais ... Ce chien est un vrai monstre ... Sa vraie faiblesse dans les combats ce sont les armes à feu. Vous savez ce n'est qu'un alcoolique qui a mal tourné. Ce chien galeux se donne des airs et se pavane souvent une bouteille à la main, pour étendre ses prétendus conquêtes, conquêtes qui ne sont pour la plupart des péripatéticiennes. Il ne fait qu'assassiner pour le plaisir ou se donner des airs, mais je vous l'dis moi, retirez-lui un seul de ses proches et il est perdu comme un enfant dans la foule. Il ne se relèvera jamais seul et sombrera dans le désespoir et l'alcool. On dit beaucoup de choses sur lui juste parce qu'il sait tenir une épée par le bon bout contrairement aux alcooliques qu'il fréquente. Il aime se battre et se prétend puissant, mais ne pourrait pas traverser ce qu'il fait endurer aux autres. Cet idiot est futé uniquement pour faire des sales coups. Il est malhonnête et se bat à la moindre petite provocation. Certes, il sait se battre et alors ? Je peux vous dire qu'il n'est pas immortel et une balle dans la tête lui ferait cesser sa folie. Toujours le sourire au coin des lèvres, fier, mais au moindre problème le voilà comme un chien de garde les sourcils froncés, prêt à mordre. Je vous le dis, ce type n'est pas fréquentable, de plus il ne croit en rien ... C'est juste un crétin qui joue les durs, un fou dangereux, juste un chien enragé pas besoin d'en parler autant, ça lui ferait bien trop plaisir ... »

Beaucoup de choses se disent sur lui, mais le mieux est de vous faire une opinion par vous-même ...


Histoire • On the tracks of my past
Ryoshiki est un jeune homme de trente ans aux yeux rouges, changé par des lentilles. Le tueur est assez effrayant et recouvre le bas de son visage par un bandeau. Il marche dans le sable de l'île du diable. Les yeux de l'assassin se posent alors sur l'horizon, mais c'est alors que quelqu'un crie pour l'interpeller, alors le tueur s'enfuit pour ne pas se faire repérer. Parmi les feuillages le voici à couvert. L'histoire de Ryoshiki est compliquée. Le jeune homme prit alors en ligne de mire la personne qui l'a désormais perdu de vue. Un instant, une hésitation, le canon de l'arme se baisse, puis se replace. Et le bruit de la détonation retentit. Son enfance fut difficile, comme pour tous les délinquants. Son père était un ivrogne et il avait abandonné madame Kuraki, la vie et l'angoisse au ventre. À sa naissance, Ryoshiki ne savait pas que sa mère s'affaiblirait et de cela, on l'accusa longtemps. Sa mère resta faible tout au long de l'enfance de Ryoshiki et il n'était pas vraiment calme.

À l'âge de 9 ans, le jeune Kuraki n'avait connu que la solitude. À partir de cet âge-là, l'enfant se battait souvent, revenant blessé à la maison où sa mère le soignait avec la douceur et la force qui lui restait. Mais le jeune enfant perdit sa mère à l'âge de 11 ans et on lui reprocha aussi cela, les médecins, les parents d'élèves et ces derniers, les tuteurs et professeur également, en fait presque tout le monde. Ryoshiki était perdu et on voit sa tristesse au fond de ses yeux verts. L'enfant, déboussolé, fut placé en famille d'accueil, mais il ne s'y sentait pas à sa place et continua de se battre. La seule alternative que trouva sa nouvelle famille, fut de l'inscrire à des cours d'arts martiaux. Ryoshiki déversait certes sa rage, mais ne trouvait pas la paix en son cœur. On lui reprocha également de semer la haine sur son passage.

À ses 17 ans, le jeune enfant, ingérable, était souvent réprimandé. Le brun cherchait un moyen de s'enfuir et faire sa vie loin des siens. Après tout, il reste ses semblables et après plusieurs années de cris et de rage, ce n'est plus utile d'insister. Le jeune Kuraki croisa alors un homme assez imposant, ce dernier lui demanda plusieurs informations sur la ville et Ryoshiki l'interrogea à son tour. Le brun appris que l'homme était ici pour affaire et étrangement, il demanda son aide. Kuraki fut surpris, mais l'homme avait dû sentir sa détresse et son désespoir. Il lui demanda d'effectuer un vol, s'il y arrivait, il l'entraînerait et le recruterait et s'il parlait, il mourrait. Le garçon effectua sa mission avec succès. L'homme le prit sous son aile et lui confia qu'il était le chef d'un groupe de tueur et de voleur, et qu'il allait le former au combat, Ryoshiki l'appela depuis ce jour Senpai. En découvrant mieux, le milieu quelques années plus tard, le brun compris que c'était en quelque sorte des yakuzas. L'honneur et la sagesse en moins et ces hommes étaient très cupides, eux-mêmes se surnommaient "pirates". Ces hommes l'entraînèrent jusqu'à ses 22 ans, puis le tueur voulu faire route seul.

Durant ces 5 années, le jeune Ryoshiki avait souffert et son premier meurtre fut un choc. Le remords était toujours présent, même s'il ne laisse plus rien paraitre à part de la tristesse au fond de ses yeux verts. D'ailleurs, le dernier cadeau de son Senpai fut des lentilles rouge sang, il ne devait rien laisser paraitre. Le jeune tueur eut du mal à quitter sa vraie famille, mais il devait se débrouiller à présent, même s'il les aimait ... Ryoshiki devint alors tueur à gages et à partir de là, il apprit des leçons que personne n'aurait pu lui enseigner. Il n'avait pas encore tout appris sur le chemin de la sagesse, mais d'un enfant, il est devenu un homme. Dans son ascension, il devint solitaire, un jour à ses 28 ans, il reçut la mission de tuer un malfrat. Quelle ne fut pas la surprise du jeune homme quand il lut son nom de famille sur le contrat. Il devait tuer son propre père, le tueur ne voulait pas y croire. Mais lorsque son géniteur lui avoua n'avoir aucun remords quant au passé, le brun n'hésita pas une seconde. La plupart des problèmes de Ryoshiki venaient de là.

Après cet évènement, le tueur ne voulait plus être seul et voulait rire à nouveau avec une seconde famille, mais en être le chef cette fois. Il chercha des personnes susceptibles d'accepter, mais il ne trouva personne. Après deux ans, il apprit de source sûre qu'une secte partait sur une île pour négocier avec son dirigeant. On lui raconta alors l'histoire de la secte, mais Ryoshiki ne croyait pas en cette déesse Pélé. Il décida néanmoins de se joindre à eux pour tenter de récupérer quelques richesses et pourquoi pas quelques hommes. Le tueur rencontra par hasard le Gourou et s'inclina devant lui, c'était impressionnant, personne ne le croise habituellement, il avait l'air sincère et ses paroles sages ... Depuis le tueur fit encore un pas vers la sagesse, ne voulut pas partir tout de suite, son nouveau mentor avait su le toucher par ses paroles éclairées.

A présent Ryoshiki à trente ans et vient d'assommer un témoin avec une fléchette tranquillisante et repart vers son nouveau lieu de résidence, et s'enleva capuche et bandeau. Le tueur partit s'allonger et ses yeux se fermèrent sur une nouvelle nuit achevée.


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rien n'est vrai tout est permis- Kuraki Ryoshiki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Citation de Coluche... tellement vrai tout ça!
» e-RTA opel signum , arnaque ou " je ne sait rien, mais je dirais tout" ??
» Joe Bar One unlimited : la course où tout est permis
» y'a pas que de la connerie à la télé
» Problème d'allumage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'île du diable :: Premiers pas :: Inscription au registre :: Séjour autorisé !-